Avril 21, 2021
Par La Bogue
175 visites


Face à la Loi Sécurité Globale et à la politique autoritaire et liberticide du gouvernement :

RESISTANCE GLOBALE !

RENDEZVOUS ce SAMEDI 24 AVRIL, 11 heures devant la mairie de Guéret, : PRINTEMPS DES LIBERTES #6

ASSEMBLEE POPULAIRE & SCENE OUVERTE artistique.

​Parole militante, parole artistique, parole citoyenne… toute intervention est la bienvenue.

Amène tes textes, tes idées, tes instruments, tes compétences, ton écoute… du café, une tarte, un cake… à partager.

[Alerte FLASH MOB en Creuse]

Ce samedi nous répéterons « Danser encore » d’HK et les Saltimbanques dans le but de l’interpréter ensemble samedi prochain 1er mai, VENEZ CHANTER AVEC NOUS pour un flash mob général !

Ci-joint les paroles de la chanson, et pour répéter avant la répète générale :

Ci-joint également, notre “Appel” à nous unir contre cette politique de plus en plus autoritaire, dont, malheureusement, la loi “Sécurité Globale” n’est qu’une étape,

À diffuser autour de vous autant que vous pouvez, si vous le souhaitez.


Contre la politique autoritaire et liberticide du gouvernement, pour défendre nos droits et libertés fondamentales : Unissons-nous.

Projet de loi de « sécurité globale »,

Projet de loi « confortant les principes de la République », qui attaque le droit d’association et le doit de chaque famille à choisir l’éducation de ses enfants,

Réforme de l’assurance chômage dont le deuxième volet prévu pour juillet prochain amputera d’1/4 à 1/3 les revenus des demandeurs et demandeuses d’emplois qui auront dû par ailleurs travailler plus en moins de temps pour être indemnisé(e)s,

Démantèlement des services publiques, et notamment ceux de la santé qui se poursuit en pleine crise sanitaire,

Publication en décembre dernier de trois décrets dits de « sécurité publique » élargissant considérablement les possibilités de fichage de la population, et notamment des militants et militantes, qui peuvent dès aujourd’hui être fiché(e)s non plus seulement selon leurs actes, mais aussi selon leurs opinions, politiques, religieuses ou philosophiques,

Enfin, un état d’urgence sanitaire, qui justifie depuis plus d’un an maintenant, les prises de décisions autoritaires et absurdes d’un gouvernement dont il ne fait plus aucun doute qu’il ne sert pas les intérêts du plus grand nombre, et qu’il ne protège pas sa population, et certainement pas les plus précaires d’entre nous (étudiants, intermittents du travail, demandeurs d’emploi, sans-domiciles…) qui ne cessent de payer la crise économique et sanitaire :

On peut parler de dérive totalitaire.

Nous sommes toutes et tous concerné(e)s, citoyens, citoyennes, militants et militantes ou non, que nous soyons syndicalistes, membres d’associations, parents, professeurs, étudiants, travailleurs, travailleuses ou demandeurs et demandeuses d’emplois… Unissons-nous ! Il n’y a que dans l’union et la convergence que la victoire est possible.

La loi “Sécurité Globale” rebaptisée “loi pour une sécurité globale préservant les libertés” – comme si adjoindre le mot “liberté” à un texte liberticide changeait quoi que ce soit ! – a été adopté par le Parlement le 15 avril, mais la lutte n’est pas terminée.

Les parlementaires d’opposition ont d’ores-et-déjà annoncé leur intention de déposer une saisine au Conseil Constitutionnel dans le but de faire vérifier la constitutionnalité de la loi avant sa promulgation.

Le Syndicat des magistrats de France, les Syndicat des avocats et la Quadrature du Net vont en déposer une, de même que le Syndicat des journalistes.

Enfin, une saisine citoyenne, à laquelle notre collectif s’associe va être déposée demain, jeudi 22 avril, à l’initiative de la coordination nationale Stop Loi Sécurité Globale.

Nous maintenons, et nous maintiendrons tant que ce sera nécessaire, nos rendez-vous hebdomadaires TOUS LES SAMEDIS à 11h DEVANT LA MAIRIE DE GUERET, contre la loi “Sécurité Globale”, contre la politique autoritaire et liberticide du gouvernement, pour défendre nos droits et libertés fondamentales.

« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. »

  • Françoise Giroud

Le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse

(Stop Mines 23, Attac 23, Creuse Citron, Le Trou des Combrailles, Sud Éducation Limousin, NPA 23, Le Théâtre D’Or, Union Communiste Libertaire, Questions Masques Enfants 23, Zone Libre).




Source: Labogue.info