Pour faire face à la crise sanitaire, le gouvernement a mis en place des mesures de préservation de l’emploi pour un cout de plus de 100 Milliard d’euros d’argent public.

L’état a appelé dans le même temps les dirigeants des entreprises bénéficiant de ces aides à renoncer aux versement de dividendes ou distribution en numéraire ou en actions (réf : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/covid-faq-termes-references-dividendes.pdf)

L’association française des entreprise privée (Afep) a appelé ses adhérents à réduire de 25% les rémunérations globales des dirigeants mandataires sociaux, communication reprise par La secrétaire d’Etat française auprès du ministre de l’Economie, Agnès Pannier-Runacher à l’Assemblée Nationale (réf : https://afep.com/wp- content/uploads/2020/03/Communiqu%C3%A9-de-presse-Afep_29-mars-2020.pdf)

GFI Informatique fait appel à l’aide massive de l’état …

Pour faire face à la perte de contrats de prestations informatique, Gfi Informatique a déposé en avril des dossiers de demandes d’activités partielles auprès de 50 DIRECCTE concernant 2 000 salariés jusqu’au 15 juin 2020. Une nouvelle demande devrait être faite dans les jours à venir pour étendre cette possibilité à l’ensemble des salariés du groupe jusqu’au 15 septembre 2020.

• Le groupe Gfi a estimé les aides de l’état sur l’activité partielle à 3.200.000 € par mois

• Le groupe Gfi a également demandé à bénéficier d’un différé du paiement des cotisations sociales.

… mais verse des millions d’euros à son PDG, M Vincent ROUAIX

Documents à télécharger

Article publié le 11 mai 2020


Article publié le 11 Mai 2020 sur Solidaires.org