Novembre 9, 2021
Par Dijoncter
211 visites


600 personnes se sont rĂ©unies samedi 6 novembre pour manifester contre les coupes rases et rĂ©affirmer la nĂ©cessitĂ© de prĂ©server les forĂȘts morvandelles.

À l’appel de l’association La Bresseille et pour dĂ©noncer les coupes rases et l’enrĂ©sinnement qui dĂ©truisent la forĂȘt du Morvan, 600 personnes se sont rĂ©unies ce samedi Ă  #Larochemillay, village prĂšs du Mont Touleur menacĂ© depuis que plusieurs centaines d’hectares ont Ă©tĂ© rachetĂ©s majoritairement par une entreprise danoise spĂ©cialisĂ©e dans la sylviculture industrielle de rĂ©sineux et qu’une coupe rase de 10 hectares a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© annoncĂ©e.

JPEG - 131 ko

Dans une rĂ©gion qui compte 20 habitants au km2, c’est une mobilisation impressionnante, d’autant que les citoyens ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© sollicitĂ©s rĂ©cemment lors du lancement de l’Appel pour des forĂȘts vivantes, les 16 et 17 octobre derniers, oĂč des actions ont eu lieu un peu partout dans le Morvan (les militants d’Adret ont symboliquement plantĂ© des feuillus sur une coupe rase). Beaucoup de monde, donc, parce qu’il devient impossible, malgrĂ© les Ă©normes moyens en communication dĂ©ployĂ©s par la filiĂšre industrielle du bois et le gouvernement, de cacher les sols mis Ă  nus par des engins de plus en plus gros. Parce que depuis une semaine, Ă  Glasgow oĂč se tient COP26, chaque jour sont annoncĂ©es des “mesures pour le climat” dont tout le monde sait qu’elles sont trĂšs, trĂšs, trĂšs en deçà de ce qu’il faudrait faire pour que notre avenir ne soit pas un cauchemar. Beaucoup de monde, mais pas un Ă©lu du coin n’a participĂ© (ou alors, qu’il ou elle se signale !) Ă  ce rassemblement
 Ils et elles Ă©taient occupĂ©.es ailleurs ? Ils et elles regardaient ailleurs ? Qu’ils et elles sachent : les citoyennes et les citoyens qui dĂ©fendent la forĂȘt ne sont pas prĂȘts de se taire : l’inaction, du plus petit village au sommet de l’État, est injustifiable quand elle consiste Ă  laisser massacrer la forĂȘt, Ă©cosystĂšme tout simplement indispensable Ă  notre survie collective. C’est par notre nombre que nous les contraindront Ă  agir. Rejoignez-nous. AdhĂ©rez Ă  l’association de dĂ©fense de la forĂȘt la plus proche de chez vous. Pour Adret Morvan, membre du collectif SOS ForĂȘt France, dont les membres se rĂ©unissent Ă  Vauclaix c’est par lĂ .

Et la pĂ©tition contre les coupes rases au Mont Touleur c’est par lĂ .

JPEG - 130.9 ko
JPEG - 127.6 ko




Source: Dijoncter.info