Une dizaine de fourgons de CRS, des flics armés de fusils d’assaut, les gros bras d’une entreprise de sécurité… Ce mercredi 22 janvier vers 6h30, une opération de police a été lancée par la préfecture pour évacuer les bâtiments de la faculté des Tanneurs, occupée par des étudiant-es depuis le 13 janvier. Les occupant-es ont pu quitter les locaux avant l’intervention des flics. Une personne aurait été interpellée.

Dans un communiqué, la préfecture indique que l’intervention de la police a été réclamée par le président de l’Université, Philippe Vendrix. Pour justifier l’évacuation, la préfète invoque notamment « une rixe […] entre les occupants et un groupe hostile au blocage ». Une manière complaisante de décrire l’intervention violente de deux groupes d’extrême-droite dans les locaux de la fac le 15 janvier dernier.

Policiers armés de fusils d’assaut

Agents de l’entreprise Sud Ouest Sécurité


Article publié le 22 Jan 2020 sur Larotative.info