Novembre 28, 2020
Par Paris Luttes
248 visites


Sur les 24 étudiant.e.s moniteur.rice.s qu’engage la bibliothèque, nous sommes 23 à avoir déposé un préavis de grève aujourd’hui pour tout le mois de décembre et notre première journée commencera le samedi 5 décembre.

Les problèmes que nous rencontrons viennent du fait que nous sommes contractuel.le.s et qu’ils jouent délibérément et éhontément sur le flou du contrat pour refuser de nous payer, en ne prenant jamais en compte que nous sommes étudiant.e.s déjà précaires et que nous sommes dans un contexte particulier de crise sanitaire.

Nous avons 4 revendications, que je liste brièvement ici :

  • le paiement des congés maladie/quarantaine Covid
  • la bibliothèque avait fermé 3 jours suite aux annonces de confinement début novembre. La direction de la bibliothèque refuse de nous payer ces heures, que nous sommes obligés de rattraper (sinon perte de rémunération). Nous demandons légitimement que ces heures soient payées.
  • la sécurité d’être payé en cas de confinement strict (chose que la direction ne souhaite pas faire si un tel scénario devait se produire !).
  • des nouveaux contrats vont être préparés pour l’année 2021-2022 (à partir de septembre). Si aujourd’hui, et jusqu’à la fin de notre contrat en juillet nous avons la sécurité de travailler 15h/ semaine, les nouveaux contrats ne le garantiront plus : les étudiant.e.s qu’ils vont embaucher seront appelé.e.s selon le besoin de la bibliothèque.

Nous avons besoin d’un gros coup de communication pour diffuser les problèmes que nous rencontrons face à la gestion de la Bibliothèque. Celle-ci regroupe de nombreuses problématiques de la fonction publique : le fait d’utiliser les étudiant.e.s comme main d’œuvre flexible (que ce soit en temps normal ou en pleine période Covid) dans une logique de précarisation des contrats (en embauchant toujours plus de vacataires ou de contractuel.le.s).

Nous cherchons à diffuser au maximum l’action du 5 décembre pour faire entendre nos voix mais aussi étendre nos revendications aux salarié.e.s concerné.e.s par la casse de la fonction publique et aux étudiant.e.s qu’on utilise comme larbins (dans le privé et/ou le public) ! Nous serons normalement présents sur la place du Panthéon avec un piquet de grève et des tracts pour cette journée. En attendant, on contacte d’autres contractuel.le.s de bibliothèques de Paris en espérant que cela s’étendra.

Les moniteur.rice.s étudiant.e.s de la BSB




Source: Paris-luttes.info