Après l’assemblée générale du 29 septembre où 140 agents avaient acté la grève pour ce jeudi 1er octobre, les personnels ont répondus présents en début d’après-midi, où 150 agents s’étaient rassemblées.

Le mépris affiché par le gouvernement après la parution du décret excluant sans aucune raison une partie des agents de la revalorisation de 183 euros ne passe vraiment pas. Et pour cause !

Alors que le Ministre de la Santé avait envoyé un courrier à tous les agents de la FPH, vouant leur dévouement et leur annonçant les 183 euros, et alors qu’ils avaient bénéficié d’une prime COVID de 1000 euros, cette exclusion de la revalorisation va laisser des traces. Travaillant déjà dans des conditions de travail de plus en plus difficiles avec des sous effectifs réguliers, la détermination des salariés à ne rien lâcher s’est pleinement exprimée aujourd’hui.

Le mouvement des agents du CHGR fait des émules : quelques 40000 agents de la FPH sont concernés. Dans d’autres établissements, la grève se profile et va s’étendre très rapidement ! Les liens se créent afin d’unifier la lutte jusqu’à obtention de nos revendications.

Les syndicats CGT et SUD appellent l’ensemble des personnels à une distribution de tracts
Au Rond-point de VAUX (Cesson)
Le mardi 6 octobre 2020 à 8h15


Article publié le 05 Oct 2020 sur Rennes-info.org