Depuis le début de la pandémie, de nombreux soignants et travailleurs sociaux sont éprouvés par leurs conditions de travail. Certains d’entre eux ont déjà cessé leur activité, ce qui met à mal la qualité et la continuité des soins.

Ce phénomène prend de l’ampleur et va continuer à s’accélérer après l’échéance du 15 septembre, date à laquelle beaucoup de soignants seront interdits d’exercice.

Nous constatons également des inégalités dans l’accès aux soins, dues à la mise en place du pass sanitaire. En effet, les personnes les plus vulnérables (personnes âgées, en difficulté sociale…) et ayant le plus besoin de soins et d’accompagnement sont également celles qui sont le plus en difficulté pour utiliser le pass sanitaire.

Certains de nos patients se sont déjà vu refuser l’accès aux consultations spécialisées (contrôles radio, consultations post-opératoires…) au motif qu’ils ne pouvaient pas présenter leur pass.

Au regard de ces constats, un groupe de soignant.e.s indépendant.e.s ariégeois.e.s exerçant majoritairement en libéral s’est spontanément rassemblé autour de valeurs communes, notamment celle de l’accès inconditionnel aux soins pour toutes et tous pris en charge par l’assurance maladie.

A l’issue de réflexions collectives, nous avons décidé de nous mettre en grève pour une durée indéterminée à compter du 14 septembre avec les revendications suivantes :

  • Abrogation de l’obligation vaccinale pour les soignants
  • Abrogation du pass sanitaire, tout particulièrement dans le cadre de l’accès aux soins
  • Refus de la divulgation de nos données de santé

Nous serons présent.e.s devant l’ARS de Foix le mercredi 15 septembre.

contact : [email protected]




Source: Iaata.info