Décembre 3, 2020
Par La Bogue
189 visites


L’appel à la grève du 1er décembre est résumé dans le texte Nous ne sommes pas des pions, écrit par des AED (assistants-es d’éducation) du collège la Venaiserie à Saint-Barthélémy-d’Anjou. Ils et elles expliquent :

Nous demandons le recrutement de personnels supplémentaire, pas uniquement pour pallier la crise sanitaire du Covid-19 ;

Nous demandons une réelle revalorisation de nos salaires ;

Nous demandons la possibilité d’être embauché en CDI ;

Nous demandons le respect de notre travail.

Le métier d’AED n’est pas du tout reconnu, pour tout à chacun nous ne sommes que des « pions », des « surveillants-es ». AED est un vrai métier, nous assurons l’ouverture et la fermeture des établissements. Nous veillons à la sécurité des élèves. Nous avons un rôle éducatif dans l’aide aux devoirs en étude, mais aussi par notre écoute. Nous connaissons nos élèves. Alors le mépris cela suffit.

Si peu d’informations sont apparues sur cette grève il n’en reste pas moins qu’en Limousin elle a perturbée plusieurs lycées : A Limoges toute la vie scolaire est restée fermée à Limosin, toutes/tous les AED étaient en grève : les élèves ont été invité·es à rester chez eux par mail aux familles. Au lycée Favard à Guéret, 8 AED sur 10 étaient en grève ce qui a obligé l’administration à fermer l’internat, alors que les CPE menacent certain·e·s AED.

Si toi aussi ça bouge dans ton lycée n’hésites pas à nous le signaler !




Source: Labogue.info