Depuis le début de la crise de la Covid 19, le trafic aérien est extrêmement limité, beaucoup de frontières sont fermées mais des personnes continuent d’être enfermées dans les centres de rétention administrative (CRA). Mercredi 28 octobre, le gouvernement annonce un deuxième confinement et la fermeture totale des frontières extérieures à l’Europe. Pourtant, l’État refuse toujours de fermer les centres de rétention ! Les prisonnier.e.s du CRA de Cornebarrieu Toulouse répondent en lançant une grève de la faim vendredi matin ! La grève a lieu dans plusieurs secteurs et les prisonnier.e.s sont solidaires entre elles et eux, plus d’une trentaine de grévistes.

Nous relayons sur le blog leurs témoignages audio à écouter ici :

https://toulouseanticra.noblogs.org/greve-de-la-faim-au-centre-de-retention-de-toulouse-dans-plusieurs-secteurs-suite-a-lannonce-du-confinement/

Cet acharnement contre les étranger.e.s sans-papiers ne doit pas rester caché, ne laissons pas les retenu.e.s isolé.e.s, soutenons leurs luttes !

A bas les frontières, A bas les CRA !

Toulouse Anti CRA




Source: Iaata.info