Janvier 11, 2022
Par Le Numéro Zéro
362 visites


ÉCOLE DESORGANISEE – PROFESSION MEPRISEE – COLLEGUES ÉPUISES

Il faut donner à l’École les moyens de fonctionner !

grèves et rassemblements jeudi 13 janvier 2022

Une rentrée sans fin… Enième protocole sanitaire annoncé la veille de la rentrée par voie de presse impliquant une réorganisation en urgence sur le terrain. Protocole qui n’en finit pas d’être modifié et dont la mise en œuvre pèse encore un peu plus sur les personnels épuisés, sur les élèves et les familles.

Deux ans de refus d’un plan d’urgence pour maintenir l’École ouverte. Deux ans de mépris envers les personnels et les missions de l’École. Deux ans de désorganisation et de dégradation des conditions d’apprentissage des élèves et du travail des personnels. Deux ans de protocoles sanitaires intenables, d’ordres et contre-ordres incessants. Deux ans que nous, enseignants, personnels d’éducation et AESH portons l’École à bout de bras.

STOP ! Le mépris a assez duré ! Les organisations syndicales FNEC FP FO 42, SNUipp-FSU, SNES-FSU, SE-Unsa 42, CGT Educ’Action 42 et Sud éducation 42 appellent l’ensemble des collègues à discuter dans les écoles et à se mettre en GREVE le 13 janvier.

Les organisations syndicales de la Loire : SNUipp-FSU, SNES-FSU, SE-Unsa, FNEC FP FO, CGT Educ’Action et Sud éducation considèrent que la situation n’est plus tenable et appellent les personnels à se mettre en grève le 13 janvier pour :

  • des consignes discutées et adaptées à la réalité, communiquées clairement et directement aux collègues et avec des délais de mise en place.
  • des équipements de protection et de prévention en nombre (masques, autotests, capteurs de C02), dès les prochains jours et pas dans plusieurs semaines,
  • une priorité aux personnels de l’Education nationale quant à l’accueil de leurs enfants comme pour les soignants car le service public d’éducation est aussi une priorité,
  • le report systématique de tout ce qui n’est pas essentiel (réunions, rédactions de projets, formations, enquêtes, évaluations d’établissements et d’écoles, évaluation de mi-CP, évaluation de la DEPP)
  • le report des épreuves de spécialité du baccalauréat de mars à juin
  • l’isolement des cas contacts intrafamiliaux
  • le non cumul de l’enseignement en présentiel et en distanciel
  • des moyens humains avec :

    - recrutement sur les listes complémentaires et sous statut

    - le recrutement de personnels pour renforcer les vies scolaires

    - dotation supplémentaire en postes de titulaires via un collectif budgétaire
  • une réelle politique de protection des personnels et des élèves sous la responsabilité du ministre




Source: Lenumerozero.info