Mars 6, 2022
Par CNT
337 visites

Depuis la fin de l’année 2021 le secteur de l’animation s’organise et des journées de grèves spécifiques ont permis de commencer les prémices d’une lutte forte dans ce secteur.

Dans le public et dans le privé, dans des syndicats et/ou dans des collectifs, au niveau local et national, les travailleuses et travailleurs du secteur se rencontrent, échangent et luttent ensemble.

L’acte 3 – 8 au 11 mars :
Appel à rejoindre la grève internationale féministe du 8 mars et à reconduire les jours suivants.
Assemblée Générale du secteur jeudi 10 mars à 14h à la Bourse du travail à Paris.

  • Hausse des salaires dans le public/privé
  • Fin des contrats précaires dans tous les secteurs
  • Reconnaissance réelle du temps de travail de chacun.e
  • Embauche massive pour pallier aux groupes surchargés
  • Des véritables perspectives professionnelles
  • Hausse des budgets des Accueils Collectifs de Mineurs

Nous n’aurons que ce que nous prendrons !

Tract unitaire des organisations en lutte dans le secteur de l’animation




Source: Cnt-f.org