Les trois organisations syndicales SUD CGT CFDT de la MAS du CHGR ont déposé avec les agents un préavis de grève pour le mardi 19 novembre 2019.

Depuis plus d’un an, l’ensemble des organisations syndicales de la Maison d’Accueil Spécialisée n’ont de cesse de dénoncer les problèmes récurrents d’effectifs insuffisants. Ceux-ci génèrent des problématiques de souffrances au travail multiples et largement identifiées. L’ensemble des problèmes soulevés par les membres CHSCT ont été confirmés par l’expertise d’un cabinet agréé indépendant : Modalités de gestion du personnel ; le manque de formation ; le travail en mode dégradé de manière chronique (à l’effectif de sécurité) favorisant les situations de travail empêché ; déficit de discussions sur le travail…

En dépit des réorganisations multiples afin de pallier à ces difficultés, force est de constater que les effectifs attribués à la MAS sont largement insuffisants. Cette insuffisance d’effectif ayant un impact délétère sur la santé des salariés de la maison d’accueil spécialisé. Ce qui a conduit les 3 organisations syndicales à rédiger une inscription de Danger Grave et Imminent, que nous avons également transmis à l’inspection du travail et à l’Agence Régionale de Santé.

« La situation des agents de la MAS peut être qualifiée de très dégradée. Elle favorise les atteintes à la santé des agents, mais également in fine à celle des résidents. » Les « actions » mise en place par la direction, comme la délégation de gestion, ne permet pas aux équipes de travailler actuellement dans des conditions acceptables et favorisent de la souffrance au travail et génèrent de l’absentéisme.

Le tableau que nous proposons en annexe dresse l’état des situations d’effectifs dégradés et de sous-effectifs de sécurité pour l’année 2019 au 22 septembre pour les aides-soignants/AMP/AES des 11 maisons. A 922 reprises les agents ont été en effectifs minimums, ce qui ne permet pas au personnel soignant de réaliser les accompagnements nécessaires au bien être des résidents. Certaines activités doivent êtres aménagées, reportées ou tout simplement supprimées. Outre le retentissement pour les résidents, l’impact sur les agents est très important comme le souligne le rapport d’expertise. En outre, à 84 reprises les agents travaillaient en deçà de l’effectif de sécurité, ce qui met clairement les agents et les résidents en insécurité. Il apparaît que le déficit en personnel est de 7 ETP.

Les agents de la MAS de Betton et Thorigné Fouillard sont donc appelés à la grève par les 3 syndicats le jeudi 19 novembre pour demander des moyens supplémentaires, à savoir l’embauche de 7 agents supplémentaires pour diminuer la pression sur les agents et donc sur les résidents.

Grève et rassemblement à l’entrée du Placis Vert (Thorigné- Fouillard) entre 12h30 et 15h30


Article publié le 15 Nov 2019 sur Rennes-info.org