Novembre 23, 2022
Par Dijoncter
3 visites

Communiqué de presse de l’intersyndicale de la clinique Bénigne Joly sur l’appel à la grève du 24 novembre

  • Suite à l’échec des négociations annuelles au sein de notre établissement de santé et face à une dégradation continue des conditions de travail, ainsi que de la qualité et de la sécurité des soins dans notre établissement. Dégradations similaires constatées sur l’ensemble du territoire dans pratiquement toutes les entités hospitalières de même nature que la nôtre.
  • Au regard de la poursuite de la destruction de notre système de santé et de notre hôpital public et par rapport à la poursuite d’une politique effrénée de la marchandisation du secteur de la santé consécutive à des réformes mortifères successives des divers gouvernements actuels et passés.

Nous déclarons être :

  • Contre le maintien, le développement, et le soutien par le gouvernement du système de privatisation ‘‘sauvage’’ du secteur de la santé.
  • Contre les groupes financiers privés ayant la main mise sur le secteur de la santé privée.
  • Pour la réabsorption des établissements de santé privés à but lucratif dans le secteur public.

Les salariées et salariés du secteur sanitaire privé à visées lucratives subissent de plein fouet, et ce depuis plusieurs années, la dérive libérale de la gestion de notre branche d’activités ; cette dérive se caractérisant par :

  • Les bas salaires de la convention de la fédération hospitalière privée
  • Un manque d’effectifs chroniques en personnels toutes catégories confondues
  • Des moyens matériels insuffisants pour assurer efficacement notre mission de service public correspondant aux besoins de la population
  • Une dégradation des conditions de travail des salariées et salariés concomitamment à une dégradation de la qualité et de la sécurité des soins

Forts de ce constat, au niveau de notre établissement, nous demandons l’ouverture de négociations sur l’ensemble de ces thèmes auprès de la direction et du groupe Mutualité Française Bourguignonne/VYV3 et en outre nous réitérons nos revendications sur les volets salariaux et prises en charges des absences pour maladies au travers de :

  • La revalorisation salariale pour toutes les catégories professionnelles à hauteur de 300 Euros net.
  • La remise en place immédiate des usages supprimés ces dernières année .

À savoir :

. Le retour de la subrogation

. Le paiement de la demi-heure de repas

. La prise en charge des jours de carence

Une grève sera déclenchée le JEUDI 24 Novembre 2022 de 7 à 13h. Soyons nombreux à nous

retrouver, dans ce créneau horaire, devant la Clinique Bénigne Joly de Talant afin d’obtenir les moyens d’assurer au mieux notre mission de service public et pour exiger une amélioration de nos conditions de travail.

L’intersyndicale SUDSANTESOCIAUX/CGT/CFTC de la Clinique Bénigne Joly et du SSR Valmy,

Mutualité Française Bourguignonne/Vyv3

Dijon le 22/11/2022




Source: Dijoncter.info