[unable to retrieve full-text content]

Le 6 février 2014, au moins 15 personnes sont tuées par les forces de l’ordre espagnoles alors qu’elles tentent d’entrer en Europe par la mer à Sebta (Ceuta), colonie espagnole au Maroc. Depuis 6 ans, le 6 février, des associations appellent à commémorer les victimes de ce crime et à dénoncer la militarisation des frontières. Cette année, cette commémoration sera prolongée le samedi 8 février par une manif.


A lire sur d’autres sites

/
Migrations – sans-papiers,
Discriminations


Article publié le 07 Fév 2020 sur Rebellyon.info