Avril 18, 2018
Par Vigilances Isere Antifascisme
265 visites

Le samedi 7 avril 2018, l’extrême-droite, celle en version “Les Patriotes”,  la scission du FN dirigée par Florian Philippot,  prétendait manifester à 11h dans les rues de notre ville, ce qui aurait été une bien mauvaise première à Grenoble.
Et le même jour,  l’après-midi se tenait une réunion de néofascistes et négationnistes, ceux d’Egalité et Réconciliation, dans un lieu inconnu.
 
La réponse est vite venue :
“Ni patriote, ni antisémite, 
Grenoble est et restera antifasciste !”
Autre réponse, avec  ce slogan local, à l’italienne :
“Siamo tutti antifascisti !”
 
   
Au  matin du samedi 7 avril, à 10h, dans un Grenoble assez désert  (vacances scolaires), s’est déroulé un  petit rassemblement antifasciste, organisé en très peu de temps&nb…




Source: