Janvier 16, 2018
Par Squat.net
270 visites

Le dernier article sur les conventions de squats m’a fait me renseigner un peu plus et, au détour d’une vidéo de France 3, je suis tombé sur cette phrase de Denoyelle, le conseiller municipal en charge de l’action asociale, qui affirme clairement ceci quand aux prochains bâtiments qui pourraient être conventionnés :

« C’est très rare qu’on ait une liste. […] C’est toujours des opportunités. C’est la disponibilité d’un appartement, une évacuation d’un squat ou d’un bidonville. »

En gros, ce très cher monsieur annonce clairement ceci pour les mois qui viennent : ils vont évacuer des squats et des campements déjà en condition précaire, pour y reloger des pauvres qui ont un peu moins la niaque, à la condition qu’ils acceptent des conventions qui les placent dans des conditions plus précaires encore.

En bref, ils trient les pauvres comme ça les arrange : d’un côté ceux qui acceptent de redorer l’image de la mairie de Grenoble, et de l’autre ceux qui ont une action politique concrète et autonome sur leur milieu.

Merci la mairie de Grenoble pour cette forte politique de gauche ⸮

[Vidéo à télécharger ici. Article anonyme publié le 15 janvier 2018 sur Indymedia-Grenoble.]




Source: