Septembre 21, 2022
Par Squat.net
108 visites

Au vu des enjeux très actuels liés au coût du logement, qui représente la part la plus importante des dépenses contraintes dans le budget des foyers (loyers+charges), il nous semble important que la question du logement cher soit abordée lors de la manifestation intersyndicale du 29 septembre, départ de 11h de la gare de Grenoble.

Outre la baisse continue des APL, le vrai/faux encadrement des loyers orchestré par le gouvernement Macron qui permet en réalité une hausse de 3,5%, ce sont surtout les augmentations de charges liées à l’énergie qui vont venir frapper de plein fouets locataires comme petits propriétaires occupants; à titre d’exemple, le bailleur social ACTIS qui gère 10.000 logements dans l’agglomération a annoncé des hausses de provisions de charges de 30% pour l’électricité, le chauffage et l’eau chaude. À l’heure où le nombre d’expulsions locatives a doublé en dix ans, nous souhaitons redire que le gouvernement doit organiser un moratoire sur les expulsions, un encadrement des loyers à la baisse et le gel, plutôt qu’un bouclier, des charges pour toutes et tous.

Nous appuyons évidemment la revendication de hausses des salaires, des prestations sociales et des retraites, mais pensons qu’ils doivent s’accompagner de véritables mesures contre l’inflation, la hausse des prix des produits alimentaires, des loyers et des charges: sans quoi, les possédants nous reprendrons d’une main ce qu’ils nous « donnent » de l’autre, car les patrons sont aussi bien souvent les propriétaires bailleurs qui se gavent de la rente locative.

Nous organiserons pour faire entendre la question du logement cher un cortège au sein de la manifestation intersyndicale qui partira de 11h à la gare, comme dans d’autres villes où le DAL est présent, dans lequel nous espérons également voir flotter également des drapeaux syndicaux, car la question du logement est indissociable de celle du travail, et vice-versa. Nous appelons évidemment tous les acteurs, syndicats, associations en lutte contre la crise du logement à rejoindre ce cortège et à faire entendre leurs voix.

Ce que nous voulons, c’est une vie digne, et vivre commence par pouvoir se loger sans craindre de se faire expulser, ni se ruiner.
(…)
En espérant vous voir nombreuses et nombreux le 29 septembre,

Un toit c’est un droit !

Le DAL 38

[Tract en PDF.]




Source: Fr.squat.net