Décembre 23, 2020
Par Attaque
293 visites


athens.indymedia.org / lundi 21 décembre 2020

21 – 28 DÉCEMBRE 2020
SEMAINE DE MOBILISATION ET DE SOLIDARITÉ POUR NOTRE COMPAGNON ANARCHISTE ERROL

RELÂCHEZ NOTRE COMPAGNON ERROL IMMÉDIATEMENT
N’ENVISAGEZ MÊME PAS LA DÉPORTATION
FEU À TOUTES LES PRISONS ET À TOUTES LES CELLULES-CAGES

Le compagnon Errol est persécuté parce que:

IL RÉSISTE CONTRE LA GESTION ÉTATIQUE DU COVID 19

En plein Covid19, l’État, invoquant un état d’urgence légalisant le confinement, la surveillance et le contrôle, intensifie sa campagne de répression contre quiconque qui continue de résister.

Invoquant le prétexte de la diffusion du virus, il commence par interdire les rassemblements et manifestations, par distribuer des amendes, procéder à des attaques violentes, incarcérations et arrestations contre individus et groupes qui résistent.

Son but est l’affaiblissement psychologique de celleux qui résistent, à un moment où l’État lui-même traverse une crise grave et essaie d’assurer sa domination.

IL SE BAT CONTRE L’ÉTAT ET TOUTE FORME DE POUVOIR

L’État parle d’Errol comme d’un « danger pour l’ordre public et la sécurité de l’État », le maintient en détention et le menace de déportation. Toute action des anarchistes et du mouvement anit-autoritaire contre l’autorité et toute forme d’oppression est considérée comme illégale par l’État et est immédiatement réprimée.

IL EST ANARCHISTE

Il est clair que la décision de déportation du compagnon se base sur son identité politique anarchiste, son positionnement combatif et sa participation active aux luttes sociales et politiques. Une décision de conviction de plus à ajouter à la longue liste de la criminalisation des combattants.

LA PASSION POUR LA VIE ET LA LIBERTÉ NE PEUT PAS ÊTRE ILLÉGALISÉE NI RÉPRIMÉE
PUISQUE LA PERSECUTION D’ERROL EST POLITIQUE,
LA RÉPONSE SERA POLITIQUE
LA SOLIDARITÉ EST L’ARME DU PEUPLE
ÔTEZ VOS SALES PATTES D’ERROL

Assemblée de solidarité avec le compagnon anarchiste Errol

Texte de l’assemblée
Annonces et mises au point sur le cas du compagnon Errol




Source: Attaque.noblogs.org