Décembre 29, 2020
Par Attaque
237 visites


reçu par mail / lundi 28 décembre 2020

La Caisse de solidarité avec les militant.e.s emprisonné.e.s et persécuté.e.s est une structure grecque qui, depuis dix ans, organise activement le soutien politique, éthique et matériel à l’encontre des révolutionnaires emprisonné.e.s et persécuté.e.s. A cause de l’immense quantité d’argent que chaque mois nous devons collecter et envoyer aux camarades emprisonné.e.s, afin de couvrir leurs besoins à l’intérieur des prisons, et donc à cause de la situation financière difficile à laquelle nous sommes confronté.e.s, nous avons décidé d’utiliser la plateforme internet Firefund.

« En cette période, cruciale pour nous tou.te.s, tant en ce qui concerne la propagation du virus que les mécanismes répressifs que l’État arrive à imposer en prenant comme prétexte la gravité de la lutte contre la pandémie et la garantie de la santé publique, il est à nouveau extrêmement difficile de trouver les ressources nécessaires pour subvenir aux besoins matériels de ceux/celles qui sont derrière les murs. C’est peut-être plus difficile que jamais. Nous voyons dans la solidarité envers nos camarades emprisonné.e.s un moyen de lutte contre la répression étatique et nous visons à poursuivre les objectifs de notre structure, en dépassant les obstacles de l’État. Le slogan « personne ne sera laissée seul.e entre les mains de l’État » devient de ces jours plus crucial et plus tangible que jamais. Nous vous exportons à le mettre en pratique une fois de plus. La solidarité concrète sera à nouveau notre arme ».

Le lien vers notre campagne est : https://www.firefund.net/solidarfund

Firefund est une plate-forme de financement participatif en ligne, gérée par des militant.e.s, qui vise à financer des causes radicales. Vous peuvent faire des dons en toute sécurité, soit par carte bleue, soit avec de la cryptomonnaie (éther). Si vous voulez, vous pouvez aussi choisir de verser une somme d’argent à l’équipe qui administre la plate-forme.

La contribution de chacun.e de celles/ceux qui veulent aider notre cause est essentielle. Et nous pensons qu’il est important aussi de transmettre cette initiative à toutes les personnes avec qui nous n’avons pas de contacts. A chaque camarade/collectif qui est solidaire contre l’oppression.

Personne parmi nous ne sera libre avant la destruction de la dernière prison.

Caisse de solidarité avec les militant.e.s emprisonné.e.s et persécuté.e.s
(pour contacts : [email protected])

31 décembre 2019, devant la prison de Larissa




Source: Attaque.noblogs.org