Nous chantons, écrivons, dansons, crions notre rage et notre détermination au travers de nos banderoles et de nos slogans de manifs. 

Que disent ces messages ? Sont-ils le reflet de ce pour quoi nous nous battons ? Peut-on leur donner encore plus de sens ?

Sommes-nous seulement des manifestant.e.s ou aussi des résistant.e.s, des militant.e.s ?

Le sujet est vaste, très vaste. Nous l’explorerons le temps d’une assemblée locale jeudi 12 décembre à la salle de la démocratie de Graulhet.


Article publié le 09 Déc 2019 sur Iaata.info