52 pisseuses et pisseurs involontaires de glyphosate vont porter plainte le mercredi 19 juin à 9h15 au Tribunal de Tours, contre les fabricants de pesticides contenant du glyphosate, ainsi que les décideurs tels les présidents et membres de la commission européenne.

L’analyse des urines des 52 personnes a révélé une moyenne de 1,06 ng/ml pour les femmes et 0,95 ng/ml pour les hommes des taux de glyphosate. Nous sommes donc pratiquement tous contaminés à des niveaux qui peuvent atteindre 30 fois la dose tolérée dans l’eau.

Le glyphosate est un perturbateur endocrinien nocif reconnu probablement cancérigène par l’OMS. Cependant ses effets continuent d’être niés par les fabricants comme Monsanto et Bayer.

C’est pourquoi nous allons porter plainte ce mercredi 19 juin contre les responsables du maintien sur le marché des produits contenant du glyphosate pour :

  • mise en danger de la vie d’autrui,
  • tromperie aggravée et atteinte à l’environnement.

Ces 52 plaintes rejoindront les 3 600 plaintes en cours en France. Il s’agit d’une plainte groupée qui sera portée par un cabinet d’avocats de Montélimar et jugée par le pôle santé publique à Paris.

Contact : [email protected]

Illustration : Eko CC BY-SA 2.0


Article publié le 13 Juin 2019 sur Larotative.info