Face aux crimes policiers et aux abus de la police dans le contexte de gestion autoritaire de la pandémie de COVID, les mobilisations se multiplient bien au-delà des États-Unis. Au Mexique, la détention et l’assassinat par la police de Giovanni López, 30 ans, pour ne pas avoir porté de masque anti-COVID à l’extérieur de son domicile provoquent depuis un mois la montée des manifestations et de la rage contre la police…


Article publié le 11 Juin 2020 sur Paris-luttes.info