La mairie, toujours encleine à soutenir les vitrines et leurs proches, a tenté de faire interdire les manifestations pour ces « 4 jours passionnément shopping ». La préfecture a refusé, mais entre-temps les gilets jaunes ont répondu par un appel national à converger à Toulouse, le second après celui le 13 avril. Pour cet acte XXXI les agendas se téléscopent puisque les supporters de rugby sont attendus place du Capitole pour assister à la finale du championnat sur écran géant, Rio Loco bat son plein à la prairie des filtres, et jauni Johnny Hallyday va voir une place inaugurée à son nom près du Zénith. Tout ce qu’il faut à la Dépêche pour vendre « un samedi sous haute tension ».

Avant la manif une AG aura lieu à 10h, en bord de Garonne, sous la place Saint Pierre (repli à la Maison du Peuple de Toulouse, 28 rue Sévéso à Fenouillet, en cas de pluie)

En cas de dispersion, ou si vous avez perdu la manif, rdv 18h place Arnaud Bernard

Défense collective et Légal team :

Les forces répressives seront aussi de la partie. À chaque acte toulousain depuis décembre ce sont des centaines de flics, des canons à eau, des blindés et les traques par la BAC. En cas d’arrestations d’un.e proche,

Gilets jaunes et grande braderie, acte XXXI : tout doit disparaître ! contactez la legal team : 0758252219 (c’est possible avec Signal et Telegram),

Gilets jaunes et grande braderie, acte XXXI : tout doit disparaître ! ou par mail la défense collective : [email protected]

Vous pouvez aussi retrouver tous les conseils pour les manifs sur le blog de la Défense collective toulouse.




Article publié le 14 Juin 2019 sur Iaata.info