Le Poing vous propose un petit tour d’horizon des gilets jaunes convoqués au tribunal de grande instance de Montpellier depuis lundi dernier.

Première affaire lundi 14 octobre. Le gilet jaune, interpellé le 7 septembre, était accusé de dissimulation du visage, de participation à un attroupement en vue de commettre des violences et des dégradations et de jets de projectiles sur deux policiers, dont un CRS qui aurait écopé d’un jour d’ITT. Les avocats des policiers n’ont pas fait le déplacement. Le procureur a requis quatre mois de prison avec sursis accompagnés d’une interdiction de manifester, mais le prévenu, une fois n’est pas coutume, a été relaxé de l’ensemble des ses chefs d’inculpation.

Mardi, une gilet jaune, déjà blessée par un tir de LBD, était convoquée au tribunal pour outrage et entrave à la circulation. Le procès a été renvoyé au 19 novembre.

Enfin, jeudi, un gilet jaune a été condamné à 300€ d’amende pour avoir levé une barrière d’autoroute lors d’une action de péage gratuit. Il aurait interjeté appel de la décision.


Article publié le 20 Oct 2019 sur Lepoing.net