Le mouvement des gilets jaunes est un mouvement sans chef et sans reprĂ©sentant. Depuis le 17 novembre, nous nous sommes soulevĂ©s de maniĂšre spontanĂ©e et autonome, provoquant une situation quasi-insurrectionnelle en novembre et en dĂ©cembre. Ce sont ces caractĂ©ristiques qui ont fait la force de notre combat !

En prenant conscience que nos revenus stagnent ou baissent, que les prix, et en particulier le prix du carburant, rognent nos salaires, nos allocations, nos retraites, la révolte a pris de la force.

Cette rĂ©volte qui a rĂ©uni des franges importantes de travailleurs, de retraitĂ©s, de chĂŽmeurs, de autoentrepreneurs
, bref des exploitĂ©s, ne revendiquait rien d’autre que de vivre mieux. Et les formes qu’elle a prises passent par le refus des partis et des syndicats (mais pas des syndiquĂ©s).

Aujourd’hui, le mouvement est dans une phase de reflux, et avec les Ă©lections qui arrivent, les partis politiques tentent de rĂ©cupĂ©rer notre lutte. Les partis de gauche (France Insoumise, PCF, Parti de Gauche), les partis ou groupuscules d’extrĂȘme droite (RN, identitaires, UPR…), tous cherchent Ă  mettre en avant tel ou tel gilet jaune perdu ou qui aspire Ă  se faire mousser. Nous avons toujours refusĂ© ces pseudo leaders et nous continuerons Ă  le faire.


Certains gilets jaunes, parfois sincĂšres, espĂšrent faire entendre nos voix dans ces Ă©lections en montant des listes jaunes. Ce qu’ils oublient, c’est que les Ă©lections ne sont que l’enterrement de la lutte. La campagne Ă©lectorale pour les Ă©lections lĂ©gislatives de juin 1968, par exemple, a rĂ©ussi Ă  mettre fin Ă  la grĂšve gĂ©nĂ©rale et permis une vague rĂ©actionnaire. C’est aussi oublier comment fonctionne ce systĂšme. Le systĂšme capitaliste est dirigĂ© par une classe sociale qui ne lĂąchera pas son pouvoir simplement. Si un parti rĂ©ellement anticapitaliste arrivait au pouvoir, il serait renversĂ© immĂ©diatement ou il rentrerait dans le rang comme on l’a vu en Espagne avec Podemos (Ă  la suite du mouvement des indignĂ©s) ou Syritza (Ă  la suite des soulĂšvements en GrĂšce). Nous n’avons rien Ă  attendre des Ă©lections ! La lutte que nous avons menĂ©e par son ampleur et sa force a fait reculer le gouvernement, mais elle a surtout fait rĂ©flĂ©chir Ă  deux fois Macron pour passer ses rĂ©formes en faveur des riches. S’ils repoussent la rĂ©forme des retraites, c’est en grande partie car il a peur d’un mouvement de grĂšves et de blocages radicaux tels qu’on a pu les faire.

Beaucoup pensent qu’il nous faut de l’unitĂ©, qu’il faut nous regrouper, que la convergence des luttes est nĂ©cessaire. Mais l’unitĂ© dans la lutte n’est pas la mĂȘme chose que de chercher Ă  regrouper les organisations de gĂŽche, voire tous les partis d’opposition. L’unitĂ© des exploitĂ©s dans la lutte est nĂ©cessaire mais se rĂ©unir avec des opposants qui font le jeu du pouvoir, des opposants qui ont toujours Ă©chouĂ© et qui proclament leur pacifisme bĂ©at, cette unitĂ©-lĂ  n’a jamais menĂ© nulle part. D’autant que ces organisations dĂ©fendent leurs petits intĂ©rĂȘts, critiquent notre lutte pour sa soi-disant « violence Â»â€Š On l’a vu lors de la manifestation du 21 septembre Ă  Paris. L’organisation Greenpeace et d’autres ont quittĂ© la manifestation quand nos camarades se sont faits gazer, attaquer par la police
 en dĂ©nonçant la violence des GJ ! Notre mouvement a toujours eu des moyens d’action divers, allant de la dĂ©monstration pacifiste Ă  l’émeute et au sabotage. C’est cette richesse dans nos façons de lutter et le fait qu’on ne se soit pas sĂ©parĂ© entre gentils manifestants et mĂ©chants casseurs qui fait notre force.




Alors, nous n’avons rien Ă  attendre de toutes les organisations et partis politiques, nous n’avons rien Ă  attendre des GJ qui se fourvoient dans un Ă©lectoralisme mortifĂšre pour la lutte. Il n’y a que nos combats qui peuvent faire reculer le gouvernement, l’État et la classe dominante.



Pour l’autonomie et la spontanĂ©itĂ© du mouvement

Contre toute forme de rĂ©cupĂ©ration et d’électoralisme

Poursuivons et élargissons la lutte sans représentant

Contact :

AssemblĂ©e des Gilets jaunes d’AlĂšs mail : [email protected]

FB : GJ AlĂšs

DĂ©fense Collective GJ CĂ©vennes Garrigue mail : [email protected]

Site : defensecollective.noblogs.org

PDF - 324.9 ko

Article publié le 01 Oct 2019 sur Mars-infos.org