Mars 5, 2019
Par Indymedia Nantes
207 visites


Toute corrélation avec des faits réels est volontaire.

Les scènes suivantes se déroulent dans une ville rurale de xx mille habitant:es où normalité et ennui sont rois, sauf que « tout le monde se connaît ». Ce qui facilite la synthèse du fiasco politique porté par le mouvement des gilets jaunes.

Croire qu’un mouvement « social » organisé via des pages Facebook où la propagande d’extrême droite règne, puisse exister spontanément et en dehors de toute idéologie ou de partis politiques ?

Apolitisme (et électoralisme)

Le Rassemblement National local appelle à participer au 1 er acte des gilets jaunes à peu près un mois avant la date butoir du 17 novembre 2018. Le chef de file départemental du RN se rend même à une des toutes premières réunions des gilets jaunes avec son étiquette politique de facho et n’est pas viré de la réunion. Au contraire : le facho du RN est cordialement invité à co-organiser le mouvement des gilets jaunes, mais svp sans étiquette politique car ici on pratique l’apolitisme. Le sous-marin LFI présent à la réunion ne bronche pas. Ni les conspi:es.




Source: