Depuis samedi 17 novembre, les gilets jaunes sont sortis de leurs groupes Facebook pour tantôt bloquer zones commerciales, autoroutes et périphériques. Dans ce mouvement qui a émergé « sans partis ni syndicats » commence à apparaître des leaders locaux et nationaux. Pour l’instant ces derniers se revendiquent pudiquement “porte-parole”. A Toulouse, la presse consacre Benjamin Cauchy. Qui est-il ?

Aujourd’hui, lundi 19 novembre, Le Figaro (et si) nous indique la stratégie développée par Benjamin Cauchy, toulousain de 38 ans et « cadre commercial dans les assurances. « Ce qu’on va faire aujourd’hui c’est évidemment maintenir la pression sur les artères et les centres économiques les plus importants ». Il s’exprimait aux environs de 7h ce matin sur RMC & BFM, interviewé par Jean-Jacques Bourdin. Jean-Jacques Bourdin, c’est le top du top pour les matinales des médias dominants, avec le bon compresseur qui va bien sur la voix du présentateur pour la rendre super grave.

Mais cette interview de 9 minutes (visibles ici pour les plus téméraires) n’est pas sa première une certaine Elise Cauchy les recense méthodiquement. Déjà 7 interviews en trois jours. La première dès le 14 novembre. Bon score. Faut dire que le type est à l’aise face aux caméras, il est commercial après tout, il balance cinq statistiques à la minutes. C’est propre. Mais on n’en sait pas vraiment plus sur lui à regarder ses discours télévisés. Interrogé sur les possibles récupérations de ce qu’on peut appeler son mouvement Benjamin Cauchy annonce “les gilets jaunes sont apolitiques”. Qu’a-t-il voté à la présidentielle de 2017 ? “Je n’ai pas voté Macron au premier tour” répond Benjamin Cauchy à JJ Bourdin.

Bref malgré les supers journalistes de BFM et CNews on n’en saura pas plus sur ce personnage “choisi par les gilets jaunes pour les représenter”. Sauf que…les gilets jaunes s’organisent sur les réseaux sociaux. Alors évidemment Benjamin Cauchy a un Facebook. Et là, le personnage apparait très “apolitique”. Apolitique comme l’UNI qui tracte sur un campus universitaire.


D’un peu plus près…


Il semble avoir une certaine fascination pour Dupont-Aignan et Debout la France. On note aussi son affection pour les “policiers en colère”. et l’association “apolitique” (elle aussi) MPC des policiers en colère, celle créé à l’automne 2016 à la suite de nombreuses manifs sauvages de keufs cagoulés et armés.

Sur son profil FB, vous pouvez jouer au jeux des 7 différences, il a effectué quelques modifications récemment. Habile.

Bref les gilets jaunes, on ne sait pas où ça va, mais mais on sait qui tente de diriger.

Par Information Anti Autoritaire Toulouse et Alentours (IAATA),

Source: http://iaata.info/Gilets-jaunes-Cauchy-bruns-2874.html