Octobre 28, 2019
Par Indymedia Nantes
237 visites

Quelques centaines de manifestants se sont rassemblĂ©s dans le centre de Saint-Etienne. Venus Ă  pied d’une zone commerciale de la pĂ©riphĂ©rie pour rejoindre le centre, les manifestants ont traversĂ© Saint-Étienne en dĂ©but d’aprĂšs-midi puis bloquĂ© vers 16 heures la RN 88 Ă  l’aide de bidons mĂ©talliques, coupant la circulation dans les deux sens. Ces manifestants ont Ă©tĂ© dĂ©logĂ©s par les forces de l’ordre Ă  grand renfort de gaz lacrymogĂšnes. En fin d’aprĂšs-midi, plusieurs autres voies Ă©taient enfumĂ©es tandis que des confrontations Ă©clataient et que des manifestants tentaient de revenir sur la voie rapide. Il y a eu six arrestations. A Toulouse, les forces de l’ordre sont trĂšs rapidement et brutalement intervenues pour disperser la manifestation non-autorisĂ©e. Deux personnes ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es Ă  Toulouse pour « participation Ă  un attroupement en vue de commettre des violences ».

A Paris,en fin d’aprĂšs-midi, oĂč les Gilets jaunes avaient Ă©tĂ© ralliĂ©s par des manifestants chiliens, des heurts ont Ă©clatĂ© autour de Belleville (19e et 11e arrondissement), alors que le trajet devait se terminer sur la place du Colonel Fabien. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogĂšne. La station de mĂ©tro a Ă©tĂ© fermĂ© jusqu’à 19h30, par « mesure de sĂ©curitĂ© » selon la RATP, vraisemblablement parce que les bouches de la station Ă©taient saturĂ©es en gaz. En dĂ©but de soirĂ©e, une manifestation sauvage a eu lieu dans le quartier.  Les Gilets jaunes Ă©taient Ă©galement quelques centaines Ă  Lille oĂč la police a empĂȘchĂ© la jonction avec la manifestation pour Georges Abdallah. A Bordeaux, les gilets jaunes ont rapidement rejoint la manifestation des Kurdes qui dĂ©nonçaient l’offensive turque contre le Rojava.




Source: Nantes.indymedia.org