Vendredi 22 Mars à 10H30, 7-9 Route des Mercières à Gennevilliers (métro Courtilles), rassemblement pour soutenir la lutte des ouvriers GEODIS et la répression qu’ils subissent. Besoin de mettre un coup de pression devant l’entrepôt, pour la 10e convocation d’un militant syndical à un entretien préalable pouvant aller jusqu’au licenciement.

Ouvriers de la logistique, salariés des entrepôts, nous sommes en lutte depuis plusieurs années : pour nos conditions de travail, pour des salaires dignes et contre la précarité. Parmi nous, certains n’ont pas vu leur salaire augmenter depuis dix ans, voire 30 ans. D’autres se cassent la santé parce que les règles élémentaires de sécurité ne sont pas respectées.

Et la seule réponse de la direction : c’est la répression ! Pour la 10e fois, Mouloud Sahraoui, élu CGT, est convoqué à un entretien préalable pouvant aller jusqu’au licenciement. Soyons nombreux, Vendredi 22 mars à 10H30, devant les portes de l’entrepôt, pour montrer notre solidarité face à cet acharnement.

Chez Geodis, le salaire à l’embauche c’est 1515 euros bruts pour se casser le dos à soulever les colis, jour et nuit. La prime transport est de 10 euros par mois pour ceux qui ne peuvent pas utiliser les transports en commun ! L’inspection du travail a constaté de graves manquements aux règles de sécurité, mais les risques sont toujours là.

Fin décembre 2018, un mouvement grève a été lancé, suivi par plus de 90% du personnel ouvrier. Même les chefs d’équipes ont suivi ! Depuis, les débrayages se poursuivent, mais la direction ne bouge pas.

Voici nos revendications :

▪Égalité salariale femme/ homme.

▪Prime de fin d’année de 1000 euros.

▪Augmentation générale de 200 brut + 100 euros pour celles et ceux qui n’ont jamais été augmenté.

▪Revalorisation de la prime transport à 50 euros net.

▪Plan contre la précarité (embauche de 30 intérimaires) et pour faciliter l’évolution professionnelle.

▪Le même calcule du 13e mois pour ouvriers et encadrement

▪Paiement des heures supplémentaires.

Le groupe GEODIS, c’est une filiale privatisée de la SNCF qui fait plus de 8,2 milliards de chiffre d’affaire chaque année ! Ce « pognon de dingue » doit revenir aux salarié.es, pour les salaires, pour la sécurité !

Partout en France, les colères se soulèvent ! Les Geodis ont toujours été présents dans les luttes et ils le resteront, dans l’entrepôt et ailleurs, solidarité !

CGT Geodis Calberson Gennevilliers

Pour soutenir cette grève, caisse en ligne.

Plus d’informations sur GEODIS : La bataille du flux

Lien facebook du rassemblement

By Paris Luttes,

Source: http://paris-luttes.info/geodis-stop-criminalisation-des-11818