Novembre 22, 2021
Par Rebellyon
309 visites


Éric Zemmour prévoit de poursuivre sa campagne électorale par un passage à Genève les 24 et 25 novembre 2021. Ce personnage est devenu la figure et le porte-parole des idées d’extrême droite en France ; de plateaux télé en plateaux télé il véhicule des idées racistes, antisémites, islamophobes, nationalistes, sexistes et masculinistes. Il prône une société dirigée par des hommes, blancs, « bons français », et dont les personnes étrangères, racisées sont exclues.

Laisser une place à ces discours participe à la normalisation du fascisme et du racisme, qui n’est pas sans conséquences. Ces appels à la haine se transforment régulièrement en actes de violences.

A Genève, profitant et entretenant la confusion ambiante qu’alimentent la crise sanitaire et l’incurie des autorités, les groupuscules néofascistes se sentent pousser des ailes. Ce sont eux qui étaient en tête du cortège “pour le retour au bon sens, pour la suppression des mesures sanitaires et contre la loi COVID” le 9 octobre 2021 à Genève. Par ailleurs, les personnes qui invitent Zemmour et l’avocat Marc Bonnant, qui débattera avec lui le 25, nous rappellent que Genève a également son lot de personnalités d’extrême-droite dont les discours participent de cette normalisation.

Dans le même temps, les droits des travailleur.e.x.s, de manifester sont toujours plus attaqués, les expressions du racisme et l’islamophobie d’État se durcissent, le contrôle social aussi, et nous restons sans discours clair ni force d’action.

Il est nécessaire que les forces qui veulent s’opposer aux idées que Zemmour et son monde véhiculent, et à la menace qu’ils représentent se réunissent pour empêcher sa venue. L’audience dont il dispose est telle qu’il est impossible d’ignorer l’importance d’une contestation large de cet événement. Il est urgent que cette contestation s’inscrive dans une lutte durable contre la menace fasciste.

Il faut faire la démonstration, dans la rue, massivement, du fait que ces idées, celles que prônent Zemmour et le multimillionnaire Bonnant, n’ont pas droit de cité. C’est une mobilisation indispensable aujourd’hui pour éviter de devoir, à plus ou moins long terme, faire face aux fruits amers de la banalisation du fascisme et du racisme.



Alors rendez-vous le 24 novembre à 18h à Genève, lieu à venir, pour une manifestation contre Zemmour et le fascisme
 !




Source: Rebellyon.info