Décembre 4, 2020
Par Attaque
186 visites


Round Robin / samedi 28 novembre 2020

Après le rassemblement qui a porté dans la rue, samedi dernier à Gênes, des dizaines de compagnons et de compagnonnes, en solidarité avec les anarchistes qui passent en procès ces jours-ci et avec la compagnonne génoise menacée d’être soumise à la surveillance spéciale, le 24 et 25 novembre il y a eu les audiences du procès contre de Beppe – accusé d’avoir placé un conteneur remplis de combustible devant un distributeur de billets, en 2016 – [Giuseppe Bruna, arrêté le 21 mai 2019, lors de l’opération répressive Prometeo – pendant son enfermement, la Justice a essayé de lui attribuer aussi cette autre attaque, intégrée dans le dossier de l’opération Scintilla ; NdAtt.] et l’audience pour la dite demande de surveillance spéciale.

Lors de l’audience du 24 novembre, Beppe  n’a pas pu participer : son transfert a été bloqué à cause des mesures contre le Covid-19 ; il y a eu un problème dans la visioconférence, à cause des ordinateurs mal installés : personne ne voyait rien, avec les avocats, les juges et les témoins qui n’arrêtaient pas de se déplacer, à distance. Du coup, l’avocat défenseur Sommovigo a obtenu que les prochaines audiences se fassent avec la présence de Beppe dans la salle.
Les témoins à charge n’ont rien ajouté par rapport au peu de choses qu’ils avaient déjà déclaré. On verra si le Parquet va enfin donner à la défense les vidéos, qu’on n’a pas encore pu voir. Le juge a demandé à la DIGOS d’en donner copie à l’avocat défenseur. Est-ce qu’ils vont les trouver ?
Entre-temps, Sommovigo a obtenu qu’un médecin visite Beppe en prison et il a envoyé le compte-rendu à l’organisme qui surveille les conditions de détention. Il attend leur réponse.

Le lendemain, l’audience pour la surveillance spéciale a été renvoyée de deux mois, de façon à permettre à la défense de se préparer.

Pour écrire à Beppe :
Giuseppe Bruna
C. C. di Pavia
Via Vigentina, 85
27100 – Pavia (Italie)




Source: Attaque.noblogs.org