★ infoLibertaire.net

Les dernières actualités du web militant, en direct !

Site web actualisé chaque 5 min. Les publications de 107 médias alternatifs sont automatiquement relayées ici.

Gaza sous blocus : une barrière de sécurité maritime

L’armée israélienne a presque achevé l’édification d’une barrière maritime de 200 mètres de long constituée de blocs et de béton à la frontière avec la bande de Gaza.

Israël avait annoncé le lancement des travaux en mai, affirmant que cette barrière empêcherait les combattants du Hamas d’infiltrer Israël par la mer, comme ils l’avaient fait lors de la dernière guerre en 2014. L’édifice vient s’ajouter aux barrières de sécurité existantes et à la présence navale autour de l’enclave palestinienne sous blocus.

La barrière, qui se compose d’une clôture de surface et d’une combinaison d’un mur de béton sous-marin et de systèmes de capteurs, permet de combler une brèche dans la zone maritime peu profonde où les navires de la marine israélienne ne peuvent pas opérer.

היום התחלנו בהקמת מכשול ימי יחיד מסוגו בעולם, שיחסום את האפשרות לחדור מעזה לישראל דרך הים. זה סיכול נוסף לחמאס שיאבד עוד יכולת אסטרטגית, שבפיתוחה השקיע סכומי עתק. נמשיך להגן על אזרחי ישראל בעוצמה ובתחכום. pic.twitter.com/XXA0Z7hQl0

— אביגדור ליברמן (@AvigdorLiberman) May 27, 2018

Traduction : « Aujourd’hui, nous avons commencé à construire une barrière maritime unique au monde qui empêchera toute possibilité d’entrer en Israël par la mer. Celle-ci permet de restreindre encore le champ d’action du Hamas, qui perd désormais un nouvel atout stratégique après avoir investi des sommes énormes dans son développement. Nous continuerons de protéger les citoyens d’Israël avec puissance et savoir-faire »

Le propre ministère de l’Environnement d’Israël a averti que la barrière pourrait endommager les plages israéliennes en altérant les dépôts naturels de sable transportés par la mer.

Selon les accords de paix d’Oslo signés par Israël et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), l’espace maritime de la bande de Gaza devrait s’étendre à 20 milles marins à partir de la côte. Mais Israël dispose d’une forte présence navale qui restreint tout trafic entrant ou sortant pour l’enclave.

Israël limite également la distance que les pêcheurs de Gaza peuvent parcourir pour pêcher en alternant la distance entre six et neuf milles marins, soit nettement moins que la distance prévue par les accords d’Oslo.


Gaza sous blocus : une barrière de sécurité maritime

Israël s’emploie également à construire un nouveau mur souterrain le long du périmètre de Gaza, censé empêcher le Hamas de construire et d’utiliser des tunnels d’attaque transfrontaliers.

Dans le cadre des travaux, débutés à l’été 2017 pour un achèvement prévu à la mi-2019, des tunnels existants ont été détruits et des capteurs capables de détecter tout creusement de tunnels ont été installés.

Depuis 2007, la bande de Gaza est soumise à un blocus aérien, maritime et terrestre presque total imposé par Israël en coordination avec l’Égypte.

Depuis le 30 mars, les Palestiniens à Gaza protestent contre le blocus en organisant des manifestations hebdomadaires et à certains moments de façon quotidienne le long de la frontière terrestre avec Israël.

Plusieurs tentatives de levée du blocus maritime ont également eu lieu avec des bateaux transportant des patients nécessitant un traitement hors de Gaza.

Discuter de cet article dans le forum

Gaza sous blocus : une barrière de sécurité maritime

L’armée israélienne a presque achevé l’édification d’une barrière maritime de 200 mètres de long constituée de blocs et de béton à la frontière avec la bande de Gaza.

Israël avait annoncé le lancement des travaux en mai, affirmant que cette barrière empêcherait les combattants du Hamas d’infiltrer Israël par la mer, comme ils l’avaient fait lors de la dernière guerre en 2014. L’édifice vient s’ajouter aux barrières de sécurité existantes et à la présence navale autour de l’enclave palestinienne sous blocus.

La barrière, qui se compose d’une clôture de surface et d’une combinaison d’un mur de béton sous-marin et de systèmes de capteurs, permet de combler une brèche dans la zone maritime peu profonde où les navires de la marine israélienne ne peuvent pas opérer.

היום התחלנו בהקמת מכשול ימי יחיד מסוגו בעולם, שיחסום את האפשרות לחדור מעזה לישראל דרך הים. זה סיכול נוסף לחמאס שיאבד עוד יכולת אסטרטגית, שבפיתוחה השקיע סכומי עתק. נמשיך להגן על אזרחי ישראל בעוצמה ובתחכום. pic.twitter.com/XXA0Z7hQl0

— אביגדור ליברמן (@AvigdorLiberman) May 27, 2018

Traduction : « Aujourd’hui, nous avons commencé à construire une barrière maritime unique au monde qui empêchera toute possibilité d’entrer en Israël par la mer. Celle-ci permet de restreindre encore le champ d’action du Hamas, qui perd désormais un nouvel atout stratégique après avoir investi des sommes énormes dans son développement. Nous continuerons de protéger les citoyens d’Israël avec puissance et savoir-faire »

Le propre ministère de l’Environnement d’Israël a averti que la barrière pourrait endommager les plages israéliennes en altérant les dépôts naturels de sable transportés par la mer.

Selon les accords de paix d’Oslo signés par Israël et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), l’espace maritime de la bande de Gaza devrait s’étendre à 20 milles marins à partir de la côte. Mais Israël dispose d’une forte présence navale qui restreint tout trafic entrant ou sortant pour l’enclave.

Israël limite également la distance que les pêcheurs de Gaza peuvent parcourir pour pêcher en alternant la distance entre six et neuf milles marins, soit nettement moins que la distance prévue par les accords d’Oslo.


Gaza sous blocus : une barrière de sécurité maritime

Israël s’emploie également à construire un nouveau mur souterrain le long du périmètre de Gaza, censé empêcher le Hamas de construire et d’utiliser des tunnels d’attaque transfrontaliers.

Dans le cadre des travaux, débutés à l’été 2017 pour un achèvement prévu à la mi-2019, des tunnels existants ont été détruits et des capteurs capables de détecter tout creusement de tunnels ont été installés.

Depuis 2007, la bande de Gaza est soumise à un blocus aérien, maritime et terrestre presque total imposé par Israël en coordination avec l’Égypte.

Depuis le 30 mars, les Palestiniens à Gaza protestent contre le blocus en organisant des manifestations hebdomadaires et à certains moments de façon quotidienne le long de la frontière terrestre avec Israël.

Plusieurs tentatives de levée du blocus maritime ont également eu lieu avec des bateaux transportant des patients nécessitant un traitement hors de Gaza.

Discuter de cet article dans le forum
FORUMS
Plus dans Infos militantes
« Le féminisme doit retrouver son tranchant antiraciste, anticapitaliste »

Rosa Moussaoui interroge Françoise Vergès, militante antiraciste et féministe, pour L'Humanité. Vous mettez en perspective, dans ce livre, les luttes de celles que vous appelez les femmes « racisées »,...

Fermer


These weapons slay tyrants! Politics - Anarchism - Anti-capitalism - Libertarian - Communism - Revolution - Anarchy - Anti-government - Anti-state Orwell 84 Politics - Anarchism - Anti-capitalism - Libertarian - Communism - Revolution - Anarchy - Anti-government - Anti-state Zombie jesus drink blood eat flesh Humor - comedy - funny - satirical - meme - joke ACAB - All Cats Are Beautiful No borders no nations Politics - Anarchism - Anti-capitalism - Libertarian - Communism - Revolution - Anarchy - Anti-government - Anti-state Illegal immigration started in 1492 Antifa - Anti-racist - Anti-nazi - Anti-fascist - RASH - Red And Anarchist Skinheads Religion Fiction Anti-religion - Atheism - Agnostic - Anti-clericalism - No gods no masters
Les ventes permettent de payer les frais d'opération de ce site et soutenir d'autres causes. L'annonce disparaît pour les membres du forum Plus d'infos ?