Mai 22, 2021
Par Indymedia Lille
167 visites


La rĂ©alitĂ© des « frappes aĂ©riennes israĂ©liennes Â», comme disent les mĂ©dias occidentaux qui tiennent Ă  parler d’une « guerre Â», n’est qu’un carnage aveugle commis par les bouchers de Kheil HaAvi, la force aĂ©rienne de Tsahal, l’armĂ©e d’occupation aux ordres d’un chef d’Etat qui n’a aucune considĂ©ration pour la vie humaine. D’ailleurs, considĂšre-t-il les enfants, les femmes et les hommes de Gaza comme des ĂȘtres humains pour leur faire subir depuis 7 nuits ces bombardements barbares qui en ont dĂ©jĂ  massacrĂ© 197 ?

On parle aussi de plus 1200 blessĂ©s qui engorgent les hĂŽpitaux dĂ©jĂ  saturĂ©s par la Covid 19. Parmi eux, combien d’handicapĂ©s Ă  vie ?

IsraĂ«l testerait-il une nouvelle mĂ©thode pour augmenter l’efficacitĂ© de ses bombardements ? A Gaza, les principaux carrefours et les grandes rues ont Ă©tĂ© dĂ©truits coupant ainsi la relation et la communication des quartiers l’un Ă  l’autre.

Depuis 7 jours, plus de 500 maisons et immeubles ont Ă©tĂ© bombardĂ©s et rendus inhabitables par l’aviation militaire israĂ©lienne. Des centaines de familles sont sans abri et obligĂ©es de se protĂ©ger chez leurs proches et dans les Ă©coles publiques.

Tous ces Ă©vĂšnements ont provoquĂ© des crises qui ont augmentĂ© de jour en jour avec l’agression israĂ©lienne. C’est un autre « dommage collatĂ©ral Â» qui a touchĂ© Gaza et y paralyse la vie sur tous les niveaux. En plus de la dĂ©solation et des ruines qui recouvrent des quartiers entiers, cinq lignes d’électricitĂ© de 120 MĂ©gawat et plusieurs rĂ©seaux d’électricitĂ© qui fournissent les industries et les domiciles de la population ont Ă©tĂ© bombardĂ©s par IsraĂ«l. Ce mĂȘme IsraĂ«l qui ferme tous les passages commerciaux avec Gaza empĂȘchant, entre autres, l’entrĂ©e du carburant nĂ©cessaires pour redĂ©marrer la seule centrale Ă©lectrique de Gaza qui, avec ses 100 MĂ©gawatts assure l’approvisionnement des hĂŽpitaux, du traitement de l’eau, des habitations
 (etc.) pendant 3 Ă  4 heures par jour.

Cette agression a privĂ© d’eau plus de 10 000 familles Ă  cause des bombardements qui ont dĂ©truit les rĂ©seaux d’approvisionnement en eau du camp de JabālÄ«yah Ă  l’est de la ville de Gaza. Malheureusement les Ă©quipes de service doivent attendre un cesser le feu ou un accord de trĂȘve pour pouvoir commencer les rĂ©parations.

Les hĂŽpitaux de Gaza vivent une situation dramatique. DĂ©jĂ  saturĂ©s par la pandĂ©mie, ils sont dĂ©bordĂ©s par l’afflux quotidien de nombreux blessĂ©s. A la grave pĂ©nurie Ă©lectrique Ă  Gaza s’ajoute le manque de mĂ©dicaments et de fournitures mĂ©dicales, ce qui risque d’alourdir le bilan des morts alertent les autoritĂ©s sanitaires. Une menace supplĂ©mentaire Ă  la vie de beaucoup de patients !

Et, comme si cela ne suffisait pas, le valeureux bouchers de Kheil HaAvi n’épargnent pas les hĂŽpitaux : une des cliniques de MĂ©decins sans frontiĂšres Ă  Gaza City Ă©tait gravement endommagĂ©e par les raids israĂ©liens de la nuit du 15 mai dernier.

Aucun secteur de la vie et de l’économie de Gaza n’échappe Ă  cette agression. Aucun des plus de 4000 pĂȘcheurs ne peut aller en mer pour nourrir sa famille et gagner sa vie : la mer a Ă©tĂ© fermĂ©e par IsraĂ«l et les plages sont canonnĂ©es pĂ©riodiquement par les non moins glorieux criminels de កeil HaYam, certainement la marine la plus morale au monde
 Impossible de prendre le risque d’aller pĂȘcher !

Des milliers d’agriculteurs sont en train de perdre leurs rĂ©coltes et leurs champs soumis aux bombardements. Aussi touchĂ©s par les bombardements, une dizaine d’usines ont fermĂ© dĂšs le dĂ©but des raids, les magasins, les supermarchĂ©s et mĂȘme les marchĂ©s de plein air n’ont plus aucune chance de travailler tant que les destructions et les dangers se poursuivront.

Selon le porte-parole du bureau de l’information du gouvernement palestinien, l’estimations prĂ©liminaire des pertes dues Ă  l’agression israĂ©lienne dĂ©passe les 73 millions de dollars. Ce n’est qu’une Ă©valuation provisoire : toutes les destructions n’ont pas encore pu ĂȘtre comptĂ©es. Et malheureusement, rien ne laisse Ă  penser qu’IsraĂ«l compte arrĂȘter son dĂ©chainement de carnage et de destruction.

Iyad Alasttal,

Bande de Gaza, Palestine, le 17 mai 2021

https://ujfp.org/gaza-lagression-sanguinaire-continue-les-crises-saccroissent/





Source: Lille.indymedia.org