Le Parisien et le Bondy Blog rapportent (encore) un cas de violences policières.

Gabriel, 14 ans, a été tabassé à Bondy, dans la nuit du 25 au 26 mai 2020.

Arrêté après avoir démonté la roue d’un scooter avec une autre personne (selon la police), Gabriel est passé à tabac en pleine rue.

D’abord emmené au commissariat de Bondy, il doit finalement être transféré aux urgences de l’hôpital Jean Verdier. En effet, au Bondy Blog, Gabriel explique :

« Il y avait trois garçons et une femme, raconte-t-il. Ils m’ont plaqué au sol, ils ont mis un genou sur ma tête, un genou sur mes épaules, ils m’ont mis les menottes. La femme qui est blonde tenait mes chevilles pendant qu’un agent barbu, assez gros, me donnait des coups de bottes dans la tête ».

Les blessures font froid dans le dos. Le Parisien souligne qu’une fois interpellé :

il saigne à la bouche, la partie gauche de son visage est complètement tuméfiée et ses incisives ont sauté. Le scanner décèlera des lésions plus graves, avec une fracture de la zone orbitale.



Photos prises par la famille

L’expertise est sans appel. Gabriel souffre d’une fracture maxillaire gauche étendue de l’orbite à la lame papyracée et risque désormais de perdre son oeil d’après sa mère.

La famille de Gabriel a déposé une plainte auprès de l’IGPN. L’avocat, défenseur également d’un syndicat de police (…) affirme au Bondy Blog :

on a fréquemment des personnes qui ressortent de garde à vue avec la tête au carré

Gabriel doit être transféré à l’hôpital Necker (Paris) aujourd’hui (vendredi 29 mai).

Confinement ou non, la Police continue sa besogne… Soutien.


Article publié le 29 Mai 2020 sur Paris-luttes.info