FĂ©vrier 22, 2021
Par Sans Nom
326 visites


Dans la rĂ©gion du Bade-Wurtemberg, situĂ©e de l’autre cĂŽtĂ© du Rhin, on se souvient que deux antennes-relais Ă©taient parties en fumĂ©e Ă  la fin de l’annĂ©e derniĂšre. Le 20 novembre 2020 Ă  Gaggenau-Selbach, puis le 5 dĂ©cembre Ă  Rheinau sur le terrain de sport de Freistett, comme on pouvait le lire ici.

Dimanche 7 fĂ©vrier au petit matin, vers 2h30, une troisiĂšme antenne-relais a cessĂ© de se mettre au service du tĂ©lĂ©travail, de la surveillance policiĂšre et de la mutilation des rapports. Les dĂ©gĂąts de l’incendie volontaire sont Ă©valuĂ©s Ă  100 000 euros, et c’est la police criminelle d’Offenbourg qui a Ă©tĂ© chargĂ©e de l’enquĂȘte.

Pas de bol pour les usagers friands de technologie, puisque les clients de Vodafone et d’O2 dĂ©ploraient dĂ©jĂ  une absence de rĂ©seau de tĂ©lĂ©phonie et d’internet mobile dans le sud de la ville de Freistett depuis deux mois, suite au sabotage de dĂ©cembre (la rĂ©paration est toujours en cours). Ce petit problĂšme de discrimination est donc rĂ©glĂ©, et l’ensemble des habitants du coin sont Ă  prĂ©sent sur un pied d’égalitĂ© : tous vont devoir se passer temporairement du petit appareil, qui Ă©tait devenu au fil du temps une vĂ©ritable prothĂšse de leur cerveau.

[synthÚse de la presse locale, dont le Badische Neueste Nachrichten du 9 février 2021]

Let’s block ads! (Why?)




Source: Sansnom.noblogs.org