Global

|
antimilitarisme,
luttes sociales,
action

Samedi 27 janvier dernier nous étions une bonne cinquantaine de personnes à répondre par les actes au communiqué1 rédigé par un collectif de détenus de Fleury-Mérogis deux jours plus tôt. C’est dans le contexte de presque deux semaines consécutives de grève et de blocage des prisons par les maton.ne.s, qu’ils nous expliquent comment se sont détériorées leurs conditions de détention mais aussi pourquoi et comment ils s’y sont opposés. Bien que le délai de l’appel était extrêmement court (il a été rendu (…)

Source: http://bxl.indymedia.org/spip.php?article17490 -