Novembre 5, 2020
Par Indymedia Nantes
215 visites


En France, l’état-major des ArmĂ©es a exposĂ© les dĂ©tails du renforcement du dispositif “Sentinelle”, dĂ©crĂ©tĂ© Ă  la suite de l’attentat de Nice.

Hqdefault-medium

D’ici le milieu de cette semaine, 4000 militaires supplĂ©mentaires seront dĂ©ployĂ©s, avec une attention particuliĂšre pour les lieux de culte et Ă©tablissements scolaires. Le dĂ©ploiement de ce renfort fera monter les effectifs dĂ©ployĂ©s, Ă  7000 militaires. Ce niveau n’avait plus Ă©tĂ© atteint depuis 2017. “Sentinelle” comprendra donc une centaine de sections supplĂ©mentaires exclusivement issues de l’armĂ©e de Terre et rĂ©parties Ă  50-50 entre Paris et sa rĂ©gion et les six zones de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© (ZDS) du territoire mĂ©tropolitain. Le dispositif est et restera constituĂ© d’environ 10% de rĂ©servistes.

DĂšs le 30 octobre, 19 sections de l’armĂ©e de Terre avaient Ă©tĂ© mises Ă  disposition des autoritĂ©s prĂ©fectorales et judiciaires dans les diffĂ©rentes ZDS (3 par zone et une Ă  Nice). Pour la plupart des ZDS, un effort de rĂ©gionalisation a Ă©tĂ© privilĂ©giĂ© pour permettre un dĂ©ploiement efficace. Autrement dit, ces premiers renforts proviennent d’unitĂ©s casernĂ©es Ă  proximitĂ© de leur secteur opĂ©rationnel. Il s’agit, entre autres, du 152e RI de Colmar pour la zone Est et 13e BCA de Barby pour la zone Sud-Est.




Source: Nantes.indymedia.org