En réaction à la décision d’un tribunal français de relaxer Tom Ciotkowski, défenseur britannique des droits humains qui recensait les violences policières commises contre des migrants, des réfugiés et des bénévoles qui leur venaient en aide à Calais, Nicolas Krameyer, responsable du programme Libertés à Amnesty International France, déclare : « La décision rendue ce 20 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, est une victoire pour la justice, mais aussi pour le bon sens. Tom Ciotkowski est un jeune bénévole plein de compassion qui n’a rien fait de mal et a été traîné devant les tribunaux pour des accusations forgées de toutes pièces. »

[…]

>> France. La relaxe d’un jeune homme ayant fait preuve de compassion à l’égard des réfugiés à Calais démontre que la solidarité n’est pas un crime

Article publié le 21 juin 2019


Article publié le 21 Juin 2019 sur Solidaires.org