Octobre 7, 2021
Par Indymedia Lille
224 visites


À la fin des annĂ©es 2000, dans un contexte marquĂ© par son intĂ©gration au sein du ministĂšre de l’IntĂ©rieur ainsi que par la RĂ©vision gĂ©nĂ©rale des politiques publiques, la Gendarmerie nationale a crĂ©Ă© des « communautĂ©s de brigades Â», ce qui s’est traduit par la fermeture de 500 brigades dans ses zones de compĂ©tence. RĂ©sultat : le temps d’intervention des gendarmes s’est allongĂ©. Alors qu’elle a « rectifiĂ© le tir Â» en ne fermant plus de brigade et en mettant en place des « brigades territoriales de contact Â», la Gendarmerie a Ă©tĂ© invitĂ©e, en 2019, par la Cour des comptes Ă  rationaliser son dispositif dans les zones rurales. Or, en septembre, en conclusion du Beauvau de la sĂ©curitĂ©, le prĂ©sident Macron a dit vouloir « doubler sur dix ans la prĂ©sence des policiers et gendarmes sur la voie publique Â».

Pour rĂ©soudre cette contradiction, lors d’une audition Ă  l’AssemblĂ©e nationale, ce 6 octobre, le Directeur de la Gendarmerie nationale, le gĂ©nĂ©ral Christian Rodriguez, a avancĂ© une idĂ©e, dont la concrĂ©tisation dĂ©pendra de la hausse annoncĂ©e de l’effectif des gendarmes rĂ©servistes, ce dernier devant passer de 34 000 Ă  50 000 Ă  cout terme. L’idĂ©e est d’aller vers des modĂšles alternatifs, qui pourraient ĂȘtre des postes de gendarmerie dans des endroits oĂč il n’y a pas de brigade. ConcrĂštement, il s’agirait d’affecter deux gendarmes dans le local d’une mairie, Ă  qui il serait confiĂ© un budget et des rĂ©servistes qui habitent dans le coin.

https://secoursrouge.org/france-des-gendarmes-dans-les-mairies/





Source: Lille.indymedia.org