Cela fait maintenant plusieurs semaines que les lycéen·ne·s s’organisent et luttent contre les E3C au sein de leurs lycées : face à elleux les proviseurs et les flics marchent main dans la main pour les faire taire. Interpellations, convocations, gardes à vue, conseils de discipline, poursuites et menaces directes sont le lot de celles et ceux qui luttent.

La Défense collective Paris-banlieues propose une formation juridique axée sur ces problématiques afin de partager ensemble des conseils et des retours d’expériences pour se défendre quand on est mineur·e et que la police n’est pas notre seule préoccupation.

Pour cela, nous vous invitons à une formation pour apprendre à se défendre ensemble face aux différentes formes de répression vécues par les lycéen·ne·s, ce mercredi 26 février, à 16h30, dans les locaux de la CNT au 33, rue des Vignoles.

Notre intervention aborde chronologiquement les différentes étapes avant, pendant et après la garde à vue pour que chacune puisse s’y préparer, en passant par des réflexes que l’on peut diffuser face à la poukaverie des proviseurs et par les convocations que les flics envoient régulièrement aux lycéen·ne·s. On discutera aussi des objectifs des flics et de notre rapport à ces derniers. Surtout, on abordera la question de la parole en garde à vue, dans l’objectif politique clair de ne pas s’auto-incriminer ni incriminer nos camarades.

Parce que les arrestations peuvent concerner tout le monde et ce peu importe nos pratiques, il faut qu’on apprenne à se défendre, ensemble : se défendre collectivement dans les manifestations, en diffusant des réflexes qui nous permettront de rester soudé·e·s quelle que soit la situation et de privilégier la stratégie collective à la force individuelle ; se défendre en garde à vue et au tribunal, en partageant des conseils juridiques et des retours d’expériences qui pourront nous rassurer et nous aider à nous en sortir, mais pas au détriment des autres.

Parce que faire gagner nos luttes passe par garantir la liberté de tou·te·s, de la rue au tribunal, apprenons à nous défendre

collectivement.

Pour nous contacter : [email protected]

Facebook : Défense collective Paris Banlieues

Cela fait maintenant plusieurs semaines que les lycéen·ne·s s’organisent et luttent contre les E3C au sein de leurs lycées : face à elleux les proviseurs et les flics marchent main dans la main pour les faire taire. Interpellations, convocations, gardes à vue, conseils de discipline, poursuites et menaces directes sont le lot de celles et ceux qui luttent.

La Défense collective Paris-banlieues propose une formation juridique axée sur ces problématiques afin de partager ensemble des conseils et des retours d’expériences pour se défendre quand on est mineur·e et que la police n’est pas notre seule préoccupation.

Pour cela, nous vous invitons à une formation pour apprendre à se défendre ensemble face aux différentes formes de répression vécues par les lycéen·ne·s, ce mercredi 26 février, à 16h30, dans les locaux de la CNT au 33, rue des Vignoles.

Notre intervention aborde chronologiquement les différentes étapes avant, pendant et après la garde à vue pour que chacune puisse s’y préparer, en passant par des réflexes que l’on peut diffuser face à la poukaverie des proviseurs et par les convocations que les flics envoient régulièrement aux lycéen·ne·s. On discutera aussi des objectifs des flics et de notre rapport à ces derniers. Surtout, on abordera la question de la parole en garde à vue, dans l’objectif politique clair de ne pas s’auto-incriminer ni incriminer nos camarades.

Parce que les arrestations peuvent concerner tout le monde et ce peu importe nos pratiques, il faut qu’on apprenne à se défendre, ensemble : se défendre collectivement dans les manifestations, en diffusant des réflexes qui nous permettront de rester soudé·e·s quelle que soit la situation et de privilégier la stratégie collective à la force individuelle ; se défendre en garde à vue et au tribunal, en partageant des conseils juridiques et des retours d’expériences qui pourront nous rassurer et nous aider à nous en sortir, mais pas au détriment des autres.

Parce que faire gagner nos luttes passe par garantir la liberté de tou·te·s, de la rue au tribunal, apprenons à nous défendre

collectivement.

Pour nous contacter : [email protected]

Facebook : Défense collective Paris Banlieues


Article publié le 25 Fév 2020 sur Paris-luttes.info