Mars 20, 2022
Par Le Monde Libertaire
310 visites

Lauréat du concours de la désagrégation de sciences
J’avais fréquenté une école normalement supérieure
Pour jeunes gens supérieurement doués et brillants
Parfaits zélateurs du crétinisme et du créationnisme.

Nos maîtres prônaient l’enseignement de l’ignorance
Leurs manuels étaient constitués de livres d’heures
Dans lesquels ils puisaient un savoir inconséquent
Empruntant à la vie des Saints et au géocentrisme.

Du soir au matin on étouffait sous l’omniprésence
D’un Dieu ontologiquement fondateur et superviseur
Qui épiait chacun de nos gestes et de nos élans
En matière d’onirisme, de priapisme ou d’onanisme.

Contraindre à des actes de contrition ou de pénitence
Ou révoquer en doute Darwin « le grand imposteur »
Constituait la trame des divers enseignements
Qui menaient une croisade contre le rationalisme.

La palme revenait à sœur Thérèse de la Providence
Illuminée qui ne cherchait pas midi à quatorze heures
Qui prenait La Genèse pour argent comptant
Et en faisait la base de sa science de catéchisme.

Ceci étant, je manquerais aujourd’hui de décence
Si je rejetais en bloc ce qui est devenu le moteur
De mes entreprises auprès des braves gens
Et qui m’a rendu maître en illusionnisme.

Escroc dans la pure tradition de la manigance
Je suis suffisamment hâbleur et bonimenteur
Pour obtenir lingots et chèques en blanc
Au nom du Saigneur et du christianisme.

Céd.




Source: Monde-libertaire.fr