Avril 3, 2016
Par Rebellyon
119 visites


Le Food Not Bombs est un mouvement populaire et militant, qui, par la distribution de repas gratuits et vegans, s’oppose aux principes capitalistes de la société actuelle.

L’équipe du Food Not Bombs organise une nouvelle distribution de repas, toujours gratuits et vegan, le dimanche 10 avril place Raspail, dans le quartier de la Guillotière.

Sur place, nous effectuons aussi une collecte de vêtements, jouets, produits d’hygiènes… Les dons collectés seront remis à l’hôtel California et à la CGA dans le cadre de leur collecte en soutien aux migrant.e.s.

Si vous voulez donner un coup de main pour la cuisine, rendez-vous le samedi 9 de 12h à 17h à l’atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu. Nous mettons en commun ce que chacun.e a pu récupérer de son côté pour confectionner les repas.

Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter par mail [email protected] ou sur Facebook

Pourquoi un Food Not Bombs ?

Nous constatons qu’aujourd’hui, de nombreuses personnes ne peuvent pas se nourrir correctement alors que d’énormes quantités de nourriture sont jetées. Face à cette absurdité, il est nécessaire d’agir à notre niveau. Pour cela, nous allons sur les marchés pour récupérer les invendus qui auraient fini à la poubelle, nous nous en servons pour préparer des repas que nous distribuons ensuite gratuitement dans la rue.

Des repas vegan ?

Un repas vegan ne comportera aucun produit d’origine animale (la viande et le poisson, mais aussi les produits laitiers, les oeufs, le miel).

Nous avons fait ce choix pour deux raisons :
- parce qu’il est nécessaire d’arrêter de voir les animaux comme de la nourriture ou des ressources. Les luttes pour l’égalité doivent inclure toutes les victimes du système capitaliste meurtrier. Dans une société où des alternatives viables existent, la consommation de produits provenant de l’exploitation animale (pour se nourrir, s’habiller…) est une habitude, pas une nécessité. Les animaux doivent être pris en considération en fonction de leurs intérêts et non des nôtres.
- comme elle ne contient ni viande, ni produits laitiers etc. la nourriture vegan convient à tout le monde, quelque soit ses croyances, ses choix éthiques, et nous permet de nous réunir autour d’une même assiette.

A cause d’un individualisme et d’un esprit de compétition omniprésents, la solidarité et l’entraide ont quasiment disparues de nos villes. Tout cela exacerbe les inégalités, et des personnes se retrouvent mises à l’écart, isolées. Le partage d’un repas autour d’un stand peut être l’occasion d’échanger, de discuter, de se rencontrer, de recréer un lien social.




Source: