« La première chose que vous avez cherché à m’imposer d’arrêter est la mise en place d’un audit sur l’état des finances internes. Je trouvais pourtant cet audit très réformiste-compatible et totalement dans la transparence que beaucoup prônent à juste titre, mais visiblement pour les autres », tacle Pascal Pavageau.
L’a démissionné le Pascal, « trop intelligent pour rester à la tête de FO »…