Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01. Avant de faire tourner une info, merci de la recouper en regardant sur ce site web ou en appelant le numéro d’urgence si elle n’est pas encore publiée sur le site.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !

(pour contact presse uniquement voir ici )


Flash infos du 11 au 18 avril 2016 S’ils reviennent… Appel et propositions de stratégies en cas de début de travaux sur la Zad


Pour verifier les clef de cryptage de notre site SSL https://zad.nadir.org et adresse mail zad(arrobase)riseup(point)net retrouver les information sur l’article ici : Vérifie nos certificats SSL & clef email GPG


Flash infos du 11 au 18 avril 2016 Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc : https://lists.aktivix.org/mailman/listinfo/zad-occupation


Jeudi 14 avril

Flash infos du 11 au 18 avril 2016 consultation à une ou deux voix : il y a quelques jours, Royal annonçait quela question porterait sur un aéroport à une piste, aujourd’hui, le conseil régional demande qu’il en ait deux.ce qui ne change rien au fond

Flash infos du 11 au 18 avril 2016  Nuit Debout, ça continue :
Flash infos du 11 au 18 avril 2016 à Blain, 130 personnes sur la place mardi dernier, RDV est pris pour une deuxième Nuit Debout à Blain jeudi prochain, 21… puis les jeudis suivants.
Flash infos du 11 au 18 avril 2016 plusieurs articles sur Reporterre, dont un sur la commission « climat » de la place de la République

Flash infos du 11 au 18 avril 2016 Vinci a des soucis à se faire aussi à l’est : les opposant-e-s au Grand Contournement Ouest, du côté de Strasbourg multiplient les opérations : occupation, festizad, mobilisations d’agriculteur-tric-es,inventaire de Naturalistes en lutte, … plus d’infos sur le site : http://gcononmerci.org/ et http://collectif-alsace-contre-nddl.blogspot.de/

et du côté de Florange à Thionville, c’est une Opération escargot de Florange à Thionville contre l’A31bis Les collectifs PAIx à Florange et AGIRR – FNAUT Lorraine préparent une vaste opération escargot dans le secteur de Thionville (Moselle) samedi 23 avril pour protester contre le projet A31bis, a-t-on appris des organisateurs. Le rendez-vous est donné à 14 heures à Florange sur le tracé du Contournement Ouest de Thionville (avenue de Bretagne). Le cortège, constitué de voitures et tracteur, se dirigera alors vers Terville puis Thionville-centre pour s’achever à Thionville Saint-François

Flash infos du 11 au 18 avril 2016 dimanche, c’est la journée internationale des luttes paysannes :
Flash infos du 11 au 18 avril 2016 à Bure, ça sera l’occasion d’un printemps des luttes paysannes
Flash infos du 11 au 18 avril 2016 pour celleux qui sont moins dans l’est : NDDL s’invite et invite à la ZAD d’Angers

et pour suivre tout ce we : Flash infos du 11 au 18 avril 2016

Mardi 12 avril

Flash infos du 11 au 18 avril 2016

hier, place de la République à Paris, des occupant.es de la zad ont pris la parole afin d’apporter quelques questionnements à partir du bocage sur le devenir du mouvement qui se met en place pendant les Nuits debouts.

Lundi 11 avril

SAMEDI il y a un concert à la wardine : une bonne excuse pour passer sur la zad !

Flash infos du 11 au 18 avril 2016

Flash infos du 11 au 18 avril 2016 A Paris, « ce lundi soir, des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dans l’ouest de la France, sont attendus place de la République pour venir renforcer les effectifs de Nuit debout » (source : RFI). En fait, plus que de renforts, il s’agit d’une intervention de camarades venu.es, à la demande de participant.es des rassemblements, échanger sur les expériences de la lutte à NDDL. En espérant que les bilans du combat contre l’aéroport et son monde puisse enrichir la mobilisation en cours !

Flash infos du 11 au 18 avril 2016 En ces temps de mobilisation c’est une bonne nouvelle que la sortie en version numérique, gratuite et intégrale du guide d’autodéfense juridique « Face à la police / face à la justice » (collectif Cadecol). Disponible sur infokiosques.net

retour sur ce weekend :

la manifestation contre la loi travail a encore beaucoup mobilisée samedi dernier à Nantes. Les manifestant.es, très remonté.es, n’ont pas épargné l’agence Vinci ni les diffférentes banques sur leur passage. D’ici, on rigole un peu de la puissance que les politiciens nous accordent en désignant du doigt la zad comme la « base arrière des casseurs ». Retailleau chouine sur les « Les ultra-violents, qui caillassent les vitrines et attaquent les forces de l’ordre, ont fait de Nantes le nouveau champ de bataille de leur lutte anticapitaliste ». Comme si les étudiants, lycéens et autres manifestants avaient besoin de nous pour avoir la rage contre un système qui plus que jamais ne leur promet qu’insécurité et précarité. Il est évident que la mobilisation actuelle ne peut que nous réjouir, et que de nombreu.ses occupant.es sont parties prenantes de ces manifestations, mais au même titre que les milliers d’autres participant.es

dimanche 10 avril, Royal crée la surprise en annonçant que « La mise en chantier de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, si le « oui » l’emporte au référendum du 26 juin, devrait « prendre un an de plus », le temps d’une nouvelle enquête publique, et porter sur « une seule piste » (source : Reuters). vous pouvez l’écouter ici. elle « ne veut pas faire des travaux avec des gardes mobiles pour défendre les grues » … autant dire qu’ils ne sont pas prêt de le construire leur aéroport ! Comme le confirme Retailleau : Bruno Retailleau (qui préside le conseil régional des Pays-de-la-Loire ET le syndicat mixte aéroportuaire). Il s’est inquiété mercredi des déclarations de Ségolène Royal, qui avait déjà évoqué l’aménagement d’une seule piste, en estimant qu’une nouvelle enquête publique « obligerait à repartir sur 10 ans de procédures auxquelles ne survivra pas le projet. » « Cela reviendrait à dire aux électeurs : ’Même si vous votez oui, ce sera non !’ », a-t-il réagi. ET OUI !!!