Avant le confinement des feux s‘allumaient déjà aux quatre coins du monde et la crise sanitaire n’a fait qu’exacerber nos colères. On nous promet un monde nouveau, mais nous savons parfaitement que rien ne va changer : ce sera le monde d’avant, les masques en plus. Tout indique même que les choses vont empirer. Nos vies seront toujours plus précaires, le travail remplira toujours plus notre quotidien, et les flics seront toujours plus puissants.

Pourtant, la crise a vu se multiplier des nouvelles manières de résister. Les hôpitaux n’ont jamais aussi bien fonctionné qu’en l’absence des bureaucrates et des gestionnaires, et face à l’urgence les pratiques de solidarité et d’entraide sont devenues une commune évidence.

Finissons-en avec le capitalisme. Construisons l’autonomie.

Partageons nos sentiments, nos expériences, nos analyses, des savoirs, des lieux, des pratiques.

Organisons-nous dans une logique autonome au-delà des groupes affinitaires, des syndicats, des partis.

Attaquons.

Rome ne s’est pas construite en un jour

Mais il faudra bien l’incendier.

Pétroleuses du monde entier, unissons-nous !

RDV Mardi 19 mai aux condensateurs d’idée à 18h

43, rue de stalingrad, Montreuil.

Métro : Croix de chavaux ou Maire de Montreuil


Article publié le 17 Mai 2020 sur Paris-luttes.info