Juillet 7, 2021
Par CNT
307 visites


Fin de contrat des collègues contractuel.le.s :Ré-emploi immédiat et titularisation !

Les enseignant.e.s conctractuel.le.s de l’académie de Créteil ont reçu cette semaine un courrier recommandé leur annonçant la fin de leur contrat. Le Rectorat prévient d’ores et déjà que les collègues ne seront pas ré-embauché.e.s à la rentrée de septembre en prétextant une augmentation du nombre de titulaires affecté.e.s sur l’académie pour la rentrée prochaine.Cette attitude des services du Rectorat est totalement inacceptable.
En effet, à ce jour, de nombreux postes sur lesquels sont affectés les personnels non-titulaires restent vacants. Au lycée professionnel Jean Moulin à Rosny-sous-Bois par exemple, la totalité des sept services de commerce-vente restent vacants.Les collègues contractuel.le.s se sont investi.e.s dans la vie de leurs établissements et ont comblé les défaillances de l’institution. Nombre d’entre eux ont préparé la rentrée prochaine avec les équipes.
Cette pratique révèle le mépris du rectorat pour le travail des enseignant.e.s contractuel.le.s et un manque d’anticipation sur les besoins de la rentrée. En effet, puisque de nombreux postes ne seront pas pourvus il faudra faire appel à la dernière minute à ces mêmes collègues qui seront réaffectés aléatoirement dans des établissements.Pour toutes ces raisons, nous exigeons le re-émploi immédiat des enseignant.e.s conctractuel.le.s sur le poste qu’ils et elles occupent actuellement.
Leur titularisation est aussi entièrement légitime et le Rectorat doit prendre ses responsabilités vis à vis de collègues qui ne peuvent pas être une marge d’ajustement utilisée par le service des ressources humaines de l’académie.Du côté des personnels, nous prendrons nos responsabilités à la rentrée dans le cas où nos collègues ne seraient pas ré-embauché.e.s et où les postes seraient vacants.

A la CNT éducation 93, nous soutiendrons toutes les équipes qui décideront collectivement de faire grève à la rentrée tant que les situations dans les établissements ne sont pas rétablies.




Source: Cnt-f.org