Avril 19, 2020
Par Paris Luttes
75 visites

La pandémie de Covid-19 place les travailleurs du monde entier face à un problème commun et simultané. La situation actuelle sert déjà, dans la pratique, de laboratoire au capital et aux gouvernements pour restructurer les forces productives et améliorer leurs technologies d’exploitation et de contrôle. Les mesures de répression qui ont lieu actuellement sont probablement là pour durer. Cette suspension de la normalité intensifie les conflits autour du travail et de la reproduction. Des nouvelles de luttes prolétariennes apparaissent partout dans le monde : luttes sur les mesures sanitaires dans les lieux de travail, grèves sauvages, mutineries dans les prisons, grèves des loyers, etc.

Notre rôle n’est pas de proposer des solutions pour aider le capitalisme à résoudre cette crise. Toute solution capitaliste signifie le maintien de notre exploitation.

Nos efforts doivent se concentrer sur les conflits liés à l’exploitation : dans quelles conditions continuons-nous à être contraints de travailler ? Qu’en est-il de nos salaires pendant le confinement ? Devrons-nous récupérer nos heures plus tard ? Y aura-t-il des licenciements ? Et qu’en est-il des travailleurs indépendants, des travailleurs précaires ou des travailleurs temporaires ? Comment allons-nous payer le loyer à la fin du mois ? Qu’en est-il des prisonniers ? Et qu’en est-il des migrants, coincés entre des frontières de plus en plus militarisées, des centres de rétention ou des camps de migrants surpeuplés ?




Source: Paris-luttes.info