Février 3, 2021
Par Dijoncter
353 visites


30 ans de répression, de mauvaises presses, de criminalisation n’auront pas suffit à faire taire cette culture, la culture Sound System qui aujourd’hui encore s’adapte, évolue, partage ses messages, ses valeurs et danse TOUJOURS

La chronique CN ON AIR regroupe toutes les émissions de radio de Conscience Nocturne, diffusées sur les ondes de Radio Campus dans l’émission ElectroStory.


« En ce début d’année et alors que les hésitations du gouvernement sur la gestion de la crise sanitaire s’accumule et que la campagne de vaccination piétine c’est sur la free party de Lieuron que s’est jeté un acharnement médiatique et politique frôlant la chasse aux sorcières. »



Nous avons remarqué que l’âgisme, la vulgarisation des teufeurs et les mythes rythmaient, rythment et rythmeront les articles de la quasi-totalité des médias hormis peut-être certains médias indépendants.

JPEG - 54.1 ko

Suite à l’acharnement médiatique et politique on tenait nous aussi à réagir et nous exprimer sur la free party qui s’est déroulée dans la commune de Lieuron la nuit du nouvel an. Pour vous faire un petit résumer des faits que vous devez déjà tous connaitre, 2500 teufeurs dans un hangar ouvert donc ventilé, les copains de techno + qui distribuent masques, gel, capotes et consignes sanitaires de l’ARS de Bretagne qui a elle-même d’ailleurs déclaré il y a quelques jours qu’il n’y avait aucun cluster identifié 2 semaines après l’événement (comme toutes les frees depuis le début de la pandémie).

« Une belle bringue » « Ces 36 heures de bringue, m’ont fait un bien fou » « Comme d’hab les copains ont assurés » « Merci » voilà des exemples de commentaires que nous pouvions avoir lorsque l’on interrogeait des copains, copines ayant participé à cette fête.

Malgré le bon déroulement de l’événement, commence un véritable acharnement politico-judiciaire et médiatique dont résulte 9 personnes inculpées dont Tristan – dont on rappelle que le prénom a été changé pour préserver l’anonymat – qui a dormi 20 jours en prison. Quant aux neuf autres, ils sont sous contrôle judiciaire rigoureux pour ne pas dire aberrant.

Ces organisateurs/trices sont poursuivis pour 16 chefs d’inculpation (travail dissimulé, tenu illicite de débit de boisson, infraction à la législation sur les stup et notamment la facilitation de l’usage, dégradation du bien d’autrui en réunion, dégradation de bien d’utilité public, violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique, occupation illicite du terrain d’autrui etc.) et donc une peine de 10 ans ferme est requise par le procureur.

Mais dans quelle époque vivons-nous pour qu’une telle peine soit requise pour de simples participants, car oui ce sont de simples participants : la police est intervenue sur lieu à 9h pour mettre fin à cette belle petite bringue sans savoir que les organisateurs étaient partis bien avant vers 5h du matin…

JPEG - 603.1 ko

Le procureur en charge de cet affaire, Philippe Astruc, est malheureusement le même magistrat chargé de l’affaire Steve… Quand on sait que ce dernier laisse trainer l’enquête depuis 2 ans, on ne peut espérer une clémence pour ces teufeurs.

C’est pourquoi plusieurs comités de soutien à la grande Maskarade ont vu le jour partout en France, c’est tout un mouvement qui se soulève et s’unit comme nous l’avons rarement vu pour défendre ses droits, sa culture, soutenir les personnes inculpées suite à la Grande Maskarade mais aussi LA CULTURE !!!

Conscience Nocturne

LIEN SOUNDCLOUND DE ELECTRO STORY DU 21 JAN :




Source: Dijoncter.info