Depuis maintenant plus de deux mois, les Brigades de Solidarité Saint-Étienne, composées de plus de 250 bénévoles, se sont mises en place dans notre ville suite au confinement et ont permis à la fois de venir en aide à des personnes en situation de grande précarité et de mettre en accusation les politiques néolibérales. Les mêmes politiques mises en place par les gouvernements successifs, qui ont favorisé le profit à l’intérêt collectif.


Article publié le 20 Juil 2020 sur Lenumerozero.info