FĂȘte de la musique assez Ă©prouvante hier Ă  Nantes :

-La joie noyée sous des déluges de grenades du début à la fin

  • La ville militarisĂ©e

-Des munitions contre des confettis ou des danseurs

-La police qui attaque Ă  plusieurs reprises pour saisir le camion sono et arrĂȘter le conducteur

-Un gazage massif sur un pont au dessus de la Loire !

Il Ă©tait difficile pour la prĂ©fecture d’agir de façon plus obscĂšne, un an aprĂšs la mort de Steve. Des centaines d’individus armĂ©s jusqu’aux dents ont harcelĂ© sans relĂąche un moment de joie gratuite, de danse et de sourires. MalgrĂ© tout, c’est un Ă©chec pour les autoritĂ©s.

RĂ©cit complet Ă  suivre.


đŸŽ„ Medmed, Marion Lopez, Theo Prn


25k
fb-share-icon154695

26k


Article publié le 22 Juin 2020 sur Nantes-revoltee.com